TOUCHES:

Voyage De Camion De Monstre Temps, Voyage De Camion De Monstre Temps jeux, Jeux de Voyage De Camion De Monstre Temps en ligne, Jeux de Voyage De Camion De Monstre Temps gratuits en ligne

chérie. J’ai une demi-heure. Qui c’est? Merde, c’est moi. Qui veux-tu que ce soit? Tu es seul? Ouvre-moi. J’ai pas réfléchi. Tu devrais même pas penser! Allez, Stell. Je t’aime. Tu sais pas qui je suis, hein? S’il te plaît. Je t’aime. Merde, mais j’ai besoin Jeux J’ai besoin de toi. Je sais. Je sais. Et j’ai un truc pour toi. Je l’avais tout à l’heure. Tu comprends, Eddie? Tu m’as sauvé la vie. On va s’en sortir. J’en ai besoin maintenant, mais on s’en sortira. On va si bien ensemble. Pas vrai? M. Peters. Tu sais que je ne m’excuse jamais. Oui. Moi non plus. Je comprends très bien. Comment vas-tu? Et tes rêves? Raconte-moi quelque chose. Fais-moi imaginer la scène. C’est vous, la scène. Etrange. Parfois, sur notre banc, je pensais que j’étais peut-être dans tes rêves. Qui c’était? L’autre fille? Personne. Je veux partir, M. Peters. Loin de lui? Loin de tout le monde. Si je pouvais aller ailleurs, tout irait mieux. C’est sûr. Un nouveau départ. Formidable. Seulement, c’est difficile, M. Peters. Je te l’ai dit. Tu as besoin qu’on s’occupe de toi. Et l’argent? Tu en as assez? Pour t’en aller? M. Peters. Tu sais que je ne peux t’aider. Plus maintenant. Rien de personnel. C’est les affaires. Tu cherches quelque chose? Tu cherches mon fric? Ben, oui. Oui, c’est vrai. C’est vrai. Je savais pas que c’en était. Non. Je le savais. Excuse-moi. Je suis un foutu menteur! Je te mérite pas. Je te promets Jeux Je fais jamais de promesses. Mais je te promets. Je ne Jeux Je croyais que tu partais. Que si je le piquais, tu resterais. Me laisse pas tomber. Je m’en sortirai pas sans toi. L’appart, la bouffe et toutes ces plantes à la con. Qui les a achetées, ces plantes? Promets de pas partir. Putain, Stell. Aide-moi à devenir clean. Merde, Eddie. Tu m’aides pas beaucoup. Tout va bien, Eddie. Tout va bien. Dors. Dors, mon chou. Ne t’énerve pas. Je t’aime. Dors, Eddie. S’il te plaît. Je t’aime aussi. Je suis là. Je suis encore là. Calme-toi. Dors, s’il te plaît. Dors. Je pourrai pas, si tu dors pas. Tu attends quoi? Avant, tu n’attendais jamais. Tu attends quoi? Rien. Prends un cachet. Quoi? Prends un cachet. Tu l’as bien mérité. Ce mec, c’est un raté. Un parasite. Un vaurien. Pas assez bien pour toi. Un petit verre, maintenant. Tu bois pas. Mais toi, si. Et les cachets. C’est la meilleure solution. Hein, Francis? La meilleure des meilleures. Balèze. Il faut que tu partes. Où, par exemple? Loin. Et tout de suite. Tu es mal entourée. Tu peux parler! Tu mérites mieux. Tu l’as dit, connard! Je t’ai fait mal? Quand? Avec le briquet? Je veux. Qu’est-ce que tu crois? Super. Foutez-moi le camp! Si tu sais ce que tu fais. Je le sais, putain! Je peux pas le finir, ton boulot? Attendez! Un dernier bravo pour l’artiste. Un dernier bravo pour le putain de comique! Vous voyez ce que je veux dire. Y a ceux qui pensent qu’à ça et puis ceux qui font que ça. C’est comme ça, non? Mais avec lui, c’était l’enfer. Seulement, j’ai un naturel optimiste. A une époque, j’avais un problème. Un autre problème. Je ne rêvais jamais. Et si on ne rêve pas, on devient fou.



Remonter