PUB





TOUCHES:

Jeux de ViteTirs Au But en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

Tu veux que je te montre ? Tu veux que je te montre ? Oui. Comment elles sont les sensuelles ? Oui ! La dernière fois, on a fait un buste. J’ai besoin de dessiner ton corps, Hanako. La tension de ton corps m’intéresse. Tu comprends ? Tu sais bien que je te comprends pas. Regarde… Regarde. Viens, viens avec moi. Viens. Tu vois ? Elle est cachée, on ne voit rien. Viens avec moi, viens là. Moi, j’ai besoin que tu enlèves… Il faut enlever ça. Maître… Je suis désolée… Je… je ne peux pas… Qu’est-ce qu’elle a, l’lndochinoise ? Elle veut pas poser nue ? Si, si, si. Ces manières de ballot de riz, ça ne nous impressionne pas. Les nus, c’est à poil ! A poil, c’est à poil ! T’as compris ? Rose, fous-moi le camp ! A poil ! Où est-ce qu’elle est passée ? Hanako. Lève un peu ta jambe. Encore. Encore. Encore un petit peu. Ton bras. Voilà. Plus bas. Plus bas. Encore. Voilà. Hanako, ta tête. Encore. On dirait un fox-terrier. Tu as les muscles aussi nerveux qu’un fox-terrier. Rose, envoie cette poupée à la fille de Rilke. Je donne pas Yoyote ! Je t’ai pas ramené cette poupée pour que tu joues avec toute la journée. Puis à ton âge, c’est ridicule. Ridicule ! Et ça fait combien de temps que tu l’as ? Ça fait combien de temps que tu la gardes ? Cinq ans. Tu vas me faire le plaisir d’envoyer cette poupée à la fille de Rilke. Il faut de la patience avec toi. Bon écoute, tu l’envoies ! Tu fais ce que je te dis. Tu l’envoies sinon je la casse ! A force de ne penser qu’à mon travail, je deviens un type grossier. Je suis trop dur avec toi. Tu sais… Dieu m’a fait un très grand cadeau en te mettant auprès de moi. Et ce que je te dis là, sois gentille de le mettre dans ton cœur. Ça caille. Oui, ça caille. Bonjour, Rodin. Bonjour. Tu veux que je t’aide ? Oui. Voilà, faites-moi des propositions. Des gestes qu’on a jamais vus. Longtemps, j’ai indiqué des poses. Aujourd’hui, j’ai dépassé cette erreur. Si je baisse les yeux un instant, le courant est coupé. Il faut que mes mains sentent ce que mes yeux voient, sinon c’est foutu.



Remonter