PUB





TOUCHES:

Une Pénalité De Temps De Coupe 2014, Une Pénalité De Temps De Coupe 2014 jeux, Jeux de Une Pénalité De Temps De Coupe 2014 en ligne, Jeux de Une Pénalité De Temps De Coupe 2014 gratuits en ligne

vous seriez morts dans un fossé avant le jour. Vous êtes en pays royaliste. Je suis chez moi. Nous avons présumé que vous êtes gentilhomme.Oui, Dieu vous damne, je le suis.Parfait. Nous voudrions connaître les noms de vos amis. Je n’ai pas d’amis assez bêtes pour participer à ça. Je pourrais lui servir de témoin. Il pourrait être votre témoin. Ce n’est pas un individu très sûr. Il faut un homme sûr à la tête d’une brigade. Le général Féraud accepterait-il des excuses ? Hors de question. Déclarez-vous inapte et donnez votre démission, ça suffirait. Ça ne suffirait pas. Le général a été trop gravement offensé. Je vois. Rendez-vous ici, demain à l’aube. Arme de votre choix. Pistolets. Pistolets ? Tu viens te coucher à présent ? Plus tard. J’ai des choses à faire. Mon cher ami, je suis confus. Vous ai-je dérangé ? Non, je ne dormais pas. J’ai promis ceci pour demain matin jeux Un fournisseur doit tenir parole. Vous ne devez pas vous fatiguer. Je suis un vieil homme. Je m’éveille et je m’endors à des heures anormales. Vous devriez être au lit. Une anicroche ? Non. J’ai une tâche à accomplir avant le jour, pour tenir ma parole.Je peux ?Oui, faites. Bonne nuit. Bonjour mon général. Bonjour. Ce terrain ne convient pas. Il suffira. Pour nous entre-tuer jeux tout terrain convient. Je suggère que nous entrions de côtés opposés et tentions de nous débusquer. Deux coups chacun. Feu à volonté. C’est d’accord ? Je vais consulter le témoin adverse.Chacun a entendu.Oui ! Je vous ai entendu. De quel côté ? Côté est mon général. En avant. Monsieur, je m’avoue perplexe. Je ne suis pas assez fanatique pour persister dans cette ineptie. Allez-y, tuez-moi. Il est mort ? Où étais-tu ?Je t’ai cherché partout.Désolé. J’ai dû travailler tard, et je suis allé faire un tour. Qu’est-ce qu’il y a dans le sac ? Vous m’avez fait subir votre loi depuis quinze ans jeux Plus jamais je ne me plierai à vos exigences. De ce moment, votre vie m’appartient. Exact ? Je vous considère simplement comme mort. Dans tous nos rapports jeux vous me ferez la grâce de vous comporter en mort. Je me suis soumis à votre notion de l’honneur. Soumettez-vous à la mienne.



Remonter