PUB





TOUCHES:

Tuer Gore, Tuer Gore jeux, Jeux de Tuer Gore en ligne, Jeux de Tuer Gore gratuits en ligne

passait son temps à l’infirmerie, à prendre des notes. C’est affreux. Oui, mais c’est fréquent. Il n’y a pas d’horaires de visites. Les proches peuvent venir à toute heure. Il n’y a personne. Ils viennent surtout le dimanche. C’est une alarme, pour qu’on sache qu’elle s’est levée. Elle va bien ? Simple précaution. Il n’y a que des femmes. On a surtout des résidentes mais il y a aussi des hommes. William, là-bas, a participé au lancement du premier satellite. Répondre à ces questions Le prénom de ta fille aînée ? Ils ne suffisent pas à m’endormir. Vous voulez du Lunesta ? Du Rohypnol ? C’est très fort. C’est ce dont j’ai besoin. Le nom de ta rue ? Salut, Alice. Je suis toi et j’ai quelque chose d’important à te dire. Alors, ça y est, tu ne peux plus répondre à aucune des questions. Donc ceci est la suite logique. J’en suis sûre. Dans ta chambre, il y a une commode avec une lampe bleue. Ouvre le premier tiroir. Au fond du tiroir, il y a un flacon plein de cachets. Tu liras : “Prends tout avec de l’eau.” Il y a beaucoup de cachets dans le flacon. Mais c’est très important que tu les avales tous. Papillon Ensuite, allonge-toi et endors-toi. Surtout, ne dis rien à personne. QUAND TU NE POURRAS PLUS RÉPONDRE À CES QUESTIONS, VA DANS TON ORDINATEUR ET CLIQUE SUR LE DOSSIER PAPILLON. PERSONNE À MÉMOIRE DÉFICIENTE J’adore cet endroit. Moi aussi. Tu te souviens de Santorin ? Dire que c’était il y a ans ! Arrête, c’est dingue ! Une période compliquée, hein ? Dure pour toi. C’était un an après ? Oui, à peu près. Vraiment, je regrette de ne pas avoir connu ta mère ou ta sœur. Moi aussi. Mais c’était un bel été. On aurait dû faire ça plus souvent, non ? Les pipes sur la plage, oui. On aurait dû faire ça plus souvent. Oui, ça et le reste. Tout est allé si vite. Anna est née, on a fait carrière. T’arrêtais pas. Tu voulais tout en même temps. Je suis comme ça. C’est ma façon de faire. Anna est pareille. Je t’aime comme tu es. J’aime tout chez toi. J’ai de la chance. C’est super. Ça me plaît assez d’être libérée de Columbia. Si tu prenais une année sabbatique ? On ferait quoi ? Un road movie en camping-car ? Carrément. On pourrait venir ici plus souvent. Aller au Bhoutan. Plus excitant que notre été à Santorin, c’est trop pour moi. Tu sais, c’est peut-être la dernière année que je suis moi-même. Ne dis pas ça. Le nom de ta rue ? e Ouest Ton mois de naissance ? Octobre Je suis là. Tu pars quand pour ta conférence ? Lundi. Lydia arrive quand ? Dimanche. Elle a pas besoin de venir me garder. Elle joue sa pièce de Tchékhov au Saugatuck. D’accord. Dès que j’ai fini, on va courir ? Oui, je vais chercher un pull. On va toujours courir ? Pardon. Regarde. J’ai trouvé cet album, avec des photos de ma mère et ma sœur. Tu pars quand pour ta conférence ? Lundi. Lydia arrive quand ? Dimanche. On va courir ? On y va. Je fais pipi et je reviens. J’ai pas trouvé les toilettes. C’est rien. On va aller te changer. Je sais pas où je suis. Joli collier. Ah oui ? Tu le connais pas ? Non. C’est un cadeau de ma mère. Quand j’étais petite, j’avais ans, la maîtresse avait dit



Remonter