PUB







TOUCHES:

Tommy lance-pierres Aventure, Tommy lance-pierres Aventure jeux, Jeux de Tommy lance-pierres Aventure en ligne, Jeux de Tommy lance-pierres Aventure gratuits en ligne

J’ai pas dit ça. Arrête. Tu dis rien, mais c’est ça que tu penses ! Regarde-moi quand je te parle ! Regarde-moi ! Mon bébé est mort à cause de toi ! T’as pas pris soin de toi ! Voilà ! Ton ventre, c’est une poubelle, ma pauvre Jo ! T’es une truie ! Une de grosse truie ! Voilà ! Tu fais quoi ? Prépare tes affaires et dis à Romain de faire pareil. J’ai écouté Nadine, et on est partis loin de lui. Ça va, maman ? J’ai peur qu’il s’inquiète. Il sait pas où on est. Ça lui fera les pieds. Peut-être. J’ai pas envie de lui faire du mal. Mais à toi, ça te fait du bien. Puis regarde, c’est cool, ici. C’est avec lui que je suis allée à la mer pour la re fois. Pour notre voyage de noces. À Nice ? Carrément ? La chance ! Non, à Étretat. On n’avait pas beaucoup de sous. On y retourne chaque année pour notre anniversaire. Arrête, tu te fais du mal. Mets de la crème, maman. Ça tape. Tu commences à dire n’importe quoi. Romain ? Tu viens ? On va au club. Laissez-moi vous aider. Ça se fait pas, mais merci quand même. J’allais partir, de toute façon. Moi aussi. Orange Pekoe. C’est un thé léger, originaire de Ceylan. C’est très agréable à boire l’après-midi. Vous êtes déjà allée à Ceylan ? Pourquoi vous faites ça ? Je vous ai vue de dos tout à l’heure, sur la plage, et votre solitude m’a bouleversé. Il faut pas dire des choses comme ça. Non Jeux Je suis mariée. Et vous êtes heureuse ? Je crois pas. Pas en ce moment, peut-être, mais c’est pas une raison. Vous voulez tout contrôler. Laissez-vous un peu aller, pour une fois. Je vous l’ai dit, j’ai un mari, des enfants Jeux Mes Jeux Mes enfants Jeux Mes enfants ! Attendez. On sait jamais. Sa belle voix, sa douceur Jeux Nadine ! Jeux la méchanceté de Jo, la tristesse Jeux Rien de tout ça n’était une raison suffisante. Cette année-là, j’ai failli avoir un amant. Failli Jeux Il valait mieux rentrer. Merci. Au revoir. Plus d’alcool. “Plus d’alcool.” Les engueulades, c’est normal, mais plus de méchanceté. On va oublier tout ça. Non. Je veux pas oublier. Elle a existé, la petite, même si c’était juste minutes. Simplement, j’y suis pour rien, Jo. Et toi non plus. Viens. Et la vie a repris presque comme avant. Salut, les filles. On déjeune ensemble ? Oui. Sauf que Jo s’est mis à la bière sans alcool. Il a commencé à rêver à des choses qui rendent la peine moins dure. Un écran plat, un Porsche Cayenne, peut-être une femme plus belle et plus jeune, mais ça, il le dit pas. Les enfants ont grandi, et moi, j’ai continué d’espérer que papa irait mieux. Tu devrais venir plus souvent. Je viens tous les jours, papa. Ah oui Jeux Oui, je sais, mais Jeux Sinon ton travail, ça va ? La boutique ? “La boutique”, oui. Ta patronne est toujours aussi emmerdante ? J’ai plus de patronne. J’ai repris le bail. Ah bon ? Ah bon ? Je le savais pas. Bravo, dis donc. Tu m’avais rien dit. C’est vrai. Je suis content, vraiment. Bravo. Et tu l’appelles comment ? Dix Doigts d’or. “Dix Doigts d’or.” Waouh ! Ça a de l’allure, quand même. Vous vendez quoi ? De la mercerie. “De la mercerie”, évidemment. Parfois, je me demande où j’ai la tête.



Remonter