PUB





TOUCHES:

Téléphones Portables, Téléphones Portables jeux, Jeux de Téléphones Portables en ligne, Jeux de Téléphones Portables gratuits en ligne

Téléphones Portables Ne t’en fais pas, il est très bon. Mais c’est très dangereux. Pas tant qu’il est en l’air. Laisse donc Bat s’occuper de ça. Ne sois pas comme ça avec moi. Pourquoi atil toujours ce genre de choses à faire ? S’il te plaît. J’ai menti, je ne suis pas heureuse. Pourquoi estce qu’on ne l’aime pas ? Qu’atil fait pour que les gens agissent ainsi ? Pourquoi me demander à moi ? Je ne peux demander qu’à toi. Ne voistu pas jeux J’appelle Barranca. Répondez. Je t’écoute, Tex. Le vent s’est levé. Ça se bouche rapidement. Tu as déjà vu MacPherson ? Il vient juste de passer. Bon. J’appelle MacPherson. Tu ferais mieux de sortir, Judy. Non, Geoff, je reste. J’appelle MacPherson. Le temps estil beau, ou pas ? Il y a une chance de passer. Estce qu’il est beau, ou mauvais ? Mauvais. Très bien, revenez. Dès que possible, larguez la nitro. Je peux y arriver. J’ai dit larguez ! Et faites attention. Il y a de gros oiseaux dans la passe. Il pourrait larguer son truc dessus. Vous avez entendu, MacPherson ? Oui. Tex vous dirigera sur eux. Tu te sens mieux, Judy ? Merci, Geoff. Tu veux me dire ce qu’il a fait ? Non. Non, tu lui demanderas à lui. Tu jeux Tu crois que ce sera facile ? Lâchezla après avoir passé la seconde crête. Ça devrait les avoir remués ! Larguez le reste avant de rentrer. C’est dommage. J’ai laissé le courrier dans l’avion. Vous allez repartir dès que Tex vous aura donné le feu vert. J’appelle le poste de surveillance. J’écoute. Ici, MacPherson. À une heure de Las Cruces. Dégagé devant. Ici aussi. Terminé. J’appelle Barranca, j’appelle Barranca. Je t’écoute, Tex. MacPherson revient. Il est à une heure de Las Cruces. D’accord, Tex. Plus qu’un voyage, et tu as ton contrat. Plus qu’un. Si la pluie continue, il va nous falloir des pontons. Autre chose ? Oui. Prépare ces moteurs. Je vais aller les essayer. Salut. Que faistu là ? Je cherche un tirebouchon. Tu devrais aller dormir. C’est une excellente suggestion. J’ai gagné ça. On pourra boire un petit coup si j’ai un tirebouchon. Fermez les portes. Judy a perdu l’équilibre. Tu vas perdre autre chose, si tu rajoutes ça pardessus. J’ai l’habitude de perdre les choses. Tu lui as demandé ? C’est ça que tu fêtes ? Il n’a rien voulu me dire. Ça n’a rien à voir avec nous. Donc, on en est là. C’est terminé. Tu vas le laisser te le dire luimême ? Tu connais le mot “confiance” ? Je l’ai entendu, mais j’ai oublié. Je ne lui reproche pas de ne t’avoir rien dit. Il voulait peutêtre voir à qui il avait à faire. Tu n’as jamais su faire ça. Donnemoi ça avant de te blesser. Je me suis demandé si j’avais raison, quand nous nous sommes séparés. Je n’ai plus à m’en préoccuper. Qu’estce que j’ai fait ? Tu ne sais pas de quoi je parle. Il va falloir que tu m’écoutes et je veux que tu comprennes bien. Ça va te faire du bien. Que t’importe, ce qu’il a fait ? Ça te regarde ? Essuie tes yeux. Si c’était si grave que ça, comment croistu qu’il se sente ? Tu es comme les autres, tu ne sais pas t’arrêter. Mouche ton nez. Maintenant, va te coucher. Hé, vous ! N’entrez pas, n’entrez pas. Qu’estce que vous faites ici



Remonter