PUB





TOUCHES:

Temps de pénalité 3D de la Coupe du Monde, Temps de pénalité 3D de la Coupe du Monde jeux, Jeux de Temps de pénalité 3D de la Coupe du Monde en ligne, Jeux de Temps de pénalité 3D de la Coupe du Monde gratuits en ligne

Temps de pénalité 3D de la Coupe du Monde Frotte bien. . . comme ça, ça me plaît !Et où trouve-t-onun mari comme ça, où ?Cela ne va pas trop bienpour toi. Tu as fait icitout ce que tu pouvais faire. Tu as falsifié des documents. Tu as tué. Tu as violé des femmes. Tu as blasphémé Dieuet tous les saints. Et t’es même un peu pédé. Bref, mon garçon. . . il vaudrait mieuxque tu décampes quelque temps. Je me trompe ?Peut-être. Pour des raisons personnelles,je ne peux m’occuper d’une affairequi me tient à cœur. J’ai des crédits importantsà toucher dans le nord,de certaines personnestellement mauvaisesque toi seul peux les convaincrede gré ou de force. D’accord ?D’accord !Je te donnerai les lettresde créance pour les autorités. Tu seras l’hôtede deux frères qui seront chez nous. Je te donnerai l’adresse. Ils te traiteront bien,par amour pour moiet non pour toi. Sois tranquille. Là-bas personne ne te connaît. Et reviens avec les sous !A qui nous veut du mal !Cher Ciappelletto,combien de personnes vont pleurerdans cette ville !Pourquoi ?Avec ta réputation. . . Pauvres débiteurs !Pourquoi ?Vous valez mieux que moi ?Suceurs de sang !Vautours !Qu’est-ce qu’il dit ?Pouilleux ! Merdeux !Usuriers !Tu deviens fou ?Je plaisante. Je suis de Naples,vous êtes de Naples. . . nous sommestous frères pour le bien. . . et pour le mal !Tu as raison. Naples, ma Naples. . . Seuls ceux qui te perdent,t’aiment. Qu’est-ce qu’on en fait ?On peut pas le chasser. On peut pas le chasser !Que diraient les gens ?Que nous l’avons accueilliavec beaucoup d’honneurset que maintenant qu’il meurt. . . On peut pas le chasser !Tu as raison, on nous prendraitpour deux bandits !C’est un voyou,il ne s’est jamais confessé,n’a jamais voulu communier. Les gens ont raison : il finiracomme un chien, dans une fosse. S’il voulait se confesser. . . Je veux même pas y penser. Pour ses péchés,il n’y a pas de confesseurqui puisse l’absoudre. Il va finir comme un chien. Compères, venez-là. Je ne voudrais pasvous créer des ennuis. J’ai tout entendu. C’est vrai, ça se présenteaussi mal que vous dites. Mais il n’en sera rien.



Remonter