PUB





TOUCHES:

Suprême Extrême Neige d’embarquement Temps, Suprême Extrême Neige d’embarquement Temps jeux, Jeux de Suprême Extrême Neige d’embarquement Temps en ligne, Jeux de gratuits en ligne

Très bien, envoie-lui ses affaires ! S’il ne nous aime pas, ma foi, tant pis ! Attendez, je vais vous préparer tout ça. Don Cruz a insisté pour qu’on n’oublie pas Jeux Ses caleçons de flanelle. De flanelle ! Vieux gâteux ! C’était ton père ? Non, maman. Il est en prison, je vous l’ai dit. Je n’aurais jamais dû faire ça ! Il ne m’aime plus, Mais si, maman. Mais il est vexé, il croit que vous le méprisez. Il croit que moi je le méprise ? Tu lui as dit qu’il peut faire tout ce qu’il veut Jeux mais qu’il ne faut pas qu’il me quitte ? Il ne m’écoute pas. Il ne veut parler à personne. Tout ça, c’est ma faute ! Saleté de préfecture ! Il se passe quelque chose et tu ne veux pas me le dire. Il a fait quelque chose de mal. Pourquoi ne vient-il pas ? Il sait que je sis malade. Il m’a dit qu’il m’aimait et je l’ai pardonné. Pourquoi ne vient-il pas ? Pourquoi ne vient-il pas ? Laureano veut te parler. Il t’attend dehors. Calmez-vous, maman. Il est en prison, je vous le jure. Et voilà, tu pleures encore. Ça va ? Silvano, mon petit Jeux Je crois que ce coup-ci, ton père est vraiment devenu fou. Quoi ? Figure-toi qu’il veut d’autres enfants, des réussis cette fois. Je te demande un peu ! Et il porte le deuil Jeux parce que vous êtes morts pour lui. Il vit avec Justina. Celle-là, je vais la tuer ! T’es pas un peu fou ? C’est te fourrer dans un guêpier ! Tu t’imagines un peu ? Ma mère va en mourir pour de bon. Je vais aller voir cette traînée. Si tu ris, je ne réponds plus de moi ! Justina, je te le demande à genoux Jeux Iâche mon père. Ça t’apporte quoi le mal que tu fais ? La vengeance ! Je t’avais prévenu ! Mais je vais te donner une seconde chance. Je t’aime toujours. T’es possédée, ma parole ! Revenir ensemble alors que toi et mon père Jeux Ton père n’est au courant de rien. Qu’est-ce qu’il dirait ? S’il savait, il dirait quoi ? Non, Justina, non ! C’est à toi de le décider. Que veux-tu que je te dise ? Et Marielba ? Et ton père ? Réfléchis, prends ton temps. Silvano ! Qu’est-ce que tu mijotes encore comme coup bas ?



Remonter