PUB





TOUCHES:

Super VTT Champions, Super VTT Champions jeux, Jeux de Super VTT Champions en ligne, Jeux de Super VTT Champions gratuits en ligne

C’est un homme, ce lapin. Bisou retentissant Souffle puissant de Gromek Waouh ! Croassements Loulou hurle. Musique palpitante Gémissements Tom ? Prince Lou-Andréa. L’heure a sonné de payer tes forfaits. Le tribunal de la forêt t’a jugé et condamné pour crime contre l’animalité. Meurs, ignoble usurpateur. Non ! Cri de douleur Mais Tom ! Je le savais. Un traître ! Un infiltré. Petit sournois. Quelle mouche t’a piqué de sauver le prince ? C’est pas radio Retirez-lui son radio Aïe ! Oh, bobo. Cri surpris Le captain N bégaie. Par le bouc de Pernambouc, j’ai failli te tuer. Laissez-moi, je suis perdu. Je vous retarderais radio Tom, arrête de t’agiter. Pourquoi portez-vous le masque de l’usurpateur ? Et vous montez son ours ! Qu’est-ce radio Bien observé, mon bichon. Tu comptais sur la biche changeante pour m’attirer ici. Mais j’ai retourné ton piège contre toi. Et c’est moi qui vous tiens. Toi et tes rebelles mités. Fini de m’empoisonner la vie ! Tu sais le plus beau ? Si tu n’avais pas tiré comme une patate, tu me débarrassais de l’héritier ! Pauvre mec ! Ordure ! Lou-Andréa rit. La dernière phrase du condamné manque de panache. Massacrez-les. Hein ? Le prince aussi ? Surtout le prince. Non, le petit, là, je vais me le faire. Mousquet. C’est que radio Je le trouvais sympa. Sympa ? Depuis quand un loup trouve sa proie sympa ? Le loup est un loup pour le loup. N’oubliez pas ça. Vous m’agacez. Donnez le fusil. C’est un ordre ! Oh ! Je suis dans la ligne de tir. Il rit. Impayable jusqu’au bout, ce lapin. Une voix chantonne. Quoi, encore ? Aïe ! Loulou pousse un cri surpris. La chanson ! Oh non ! Pas elle ! Pas maintenant. Loulou, mon fils ! Maman ? C’est maman ! Qui t’a fait ça ? Qui a fait du mal à mon petit garçon ? Moi, Majesté. Une regrettable erreur. Décidément, bravo. On vous laisse et vous tentez d’assassiner votre frère. Votre frère ? Quel frère ? Coup de feu Désolé d’interrompre vos histoires de famille. Dis donc, Dédé, tu vieillis ? Depuis quand t’as besoin d’un fusil ? Jadis, tes quenottes te suffisaient, il me semble. Cousin ! Elle m’agace. Je la descends. Ça va, Loulou ? Tu ne souffres pas trop ? Moi, j’ai mal. Attention, maman ! Il va radio Non, penses-tu. Ce pauvre Lou-Andréa a toujours eu un faible pour moi. Pas vrai, Dédé ? Tais-toi, Olympe ! Nous aurions pu régner ensemble sur Wolfenberg à jamais, si tu m’avais préféré à ce bouc crasseux ! Une princesse de sang avec un Sancro. Mon Boukto en valait comme toi. Vieille taupe ! Boukto ? Boukto, oui. Le chef des rebelles, ton père. Ton papa. Parce que j’ai aussi un papa ? Oui, notre papa. Que ce lâche usurpateur a fait massacrer par ses loups gris. Attendez, ça veut dire radio Vous êtes vraiment mon frère ? Ta sœur. Ta grande sœur, Nina. NINA ? Tu ne peux pas te souvenir de moi. Tu étais petit quand on a été séparés. Un bouc, lui ? Enfin, elle. Attends, alors radio Si ton père était un bouc, tu es mi-chèvre, mi-loup ! Tom rit. J’en connais qui sont mi-lièvre, mi-chou. Assez ! Hurlement Coups de feu Croassements Lieutenant ! Massacrez ces gens ! Massacrer radio



Remonter