TOUCHES:

Super Voiture Mange Voiture 2 Mad Rêves, Super Voiture Mange Voiture 2 Mad Rêves jeux, Jeux de Super Voiture Mange Voiture 2 Mad Rêves en ligne, Jeux de Super Voiture Mange Voiture 2 Mad Rêves gratuits en ligne

sur le pont, à délivrer des soins médicaux. Ils ont apporté tout ce qu’ils ont pu et fait de leur mieux. Au début, seuls les Kiéviens apportaient des médicaments et de la nourriture, puis des voitures ont commencé à arriver de Rivne, Tcherkassy et d’autres villes. Prenez ça. Il y a du Panthénol et des analgésiques. Et dans l’arrière-cour Radio une morgue. Le bilan de morts est quasi confirmé. Malheureusement, on ne sait rien sur les victimes qui ont été tuées par la Berkut au Parc Mariyinsky. JOUR FÉVRIER Les pneus brûlaient. Les gens s’étaient rassemblés, mais aucune action n’avait été décidée. On m’a chassé, mais je suis revenu par une autre barricade et resté. Ils me trouvaient trop jeune pour être là. Des Berkut ont commencé à marcher sur le sol brûlé. Les gens se sont mis à leur jeter des briques, quand tout à coup, on a entendu des tirs de mitraillette. Ça nous a tous déboussolés. Les gens ont cru que la Berkut tirait sur les manifestants, et les troupes internes ont cru que c’était les manifestants qui tiraient. Elles se sont repliées. La Berkut, elle, a ouvert le feu. Emmenez-le au poste médical ! Un médecin ! Allez, on va le porter. En grimpant cette colline, les gens ont réalisé que la reconquête de ce territoire ferait beaucoup de morts. Ils ont commencé à tirer là-bas. La Berkut utilisait des blocs de béton comme bouclier, tout en faisant feu. Il est blessé, dégagez-le d’ici ! Couvrez-le ! Tiens bon ! Les gars ! À l’aide ! Ils tiraient et tuaient les nôtres, mais on savait qu’on ne pouvait pas battre en retraite. On devait aller jusqu’au bout. Vous pouvez voir les impacts de balles laissés ici. Pas besoin d’être un génie pour comprendre d’où venaient les tirs. On n’a pas peur de mourir pour la liberté. La liberté est pour nous. La liberté est nôtre. On vaincra, et l’Ukraine fera partie de l’Europe, fera partie du monde libre ! Jamais on ne sera des esclaves. On sera libres. Un de mes amis est mort ici, Vitya Chmilenko. Il a remonté la rue Instytutska avec un brancard pour sortir un blessé. Il s’est penché vers le blessé et s’est fait descendre. Je n’ai pas de mots Radio Quel genre de mère forme un homme à viser délibérément une personne qui essaie juste d’aider son ami blessé ? Ils tiraient même sur les prêtres. Il n’y a rien de sacré pour ces tueurs. Ils peuvent tuer un saint homme aussi facilement que tous ceux qu’ils ont tués à Maïdan. L’attaque de snipers a montré une telle immoralité. C’était Radio de la haine pure Radio pour leurs propres frères. On doit dégager des blessés, au moins deux ! Ils se protégeaient des balles avec ces boucliers en bois, ne réalisant pas qu’ils étaient héroïques. J’ai tenté de les dissuader d’y aller, car ils auraient pu y laisser la vie. Ils m’ont répondu “On est venus ici pour mourir.” Ils étaient déterminés à rendre ce pays meilleur. Ils étaient donc prêts à aller sous les balles, conscients qu’ils pourraient mourir et ne pas revenir. Je suis sur la ligne de front rue Instytutska. J’entends rien. MANIFESTANT À MAÏDAN, ANS Dis quelque chose à ta maman. Bonjour,



Remonter