PUB





TOUCHES:

Super Stunt Coureur, Super Stunt Coureur jeux, Jeux de Super Stunt Coureur en ligne, Jeux de Super Stunt Coureur gratuits en ligne

Ça prenait un père de famille ! Oh merde ! J’adore Kiss ! Kiss, bébé ! Ces gars sont géniaux ! Stephanie et moi, on chante toujours du Kiss au karaoké. Je sais, c’est pourquoi je fais jouer ça ! Et on est pas mal doués, si je peux dire. Oh, Seigneur. C’est mignon. Oui. Écoute, Laird, j’ai pensé à notre conversation d’hier dans la tente. Vieux, moi aussi. J’ai tellement d’idées pour faire ma demande. Non. Non. Ned, écoute-moi. Je pensais louer le dirigeable Goodyear et relâcher mille colombes. Non. Attends. Laird, attends une seconde. Ralentis. D’accord. Je comprends que Stephanie t’aime bien. Mais jeux Hein-hein. Écoute. D’homme à homme. Oui. Ce n’est pas le bon moment. Ned, je pensais qu’on avait dépassé ce stade. Non, il ne s’agit pas de moi. Il s’agit de Stephanie. Stephanie ? Oui. Je ne sais pas. Les derniers semestres seront tellement intenses. Puis, elle recevra son diplôme et elle se cherchera un emploi. On ne sait pas où tout ça la mènera. C’est jeux Très bien, Ned. Je ne devais pas te dire ça, mais je veux simplement te rassurer. Stephanie ne retourne pas à l’école le prochain semestre. Quoi ? Tu dois être sous le choc, mais ne t’en fais pas. Elle a déjà un poste génial dans un organisme sans but lucratif. De quel organisme s’agit-il ? Elle sera présidente de la Fondation Laird Mayhew. C’est moi. Stephanie ! Barb ? Tout le monde en haut, réunion de famille ! Ned, j’organise une réunion ? Oh, va chier ! Je veux juste t’aider. Pas besoin d’agir en trou de cul. Oui, il le faut ! Papa. Tu es foutue. La ferme. Bien sûr que j’allais te le dire. Je l’ai dit à maman hier au magasin. J’attendais le bon moment pour t’en parler. Ça n’est pas arrivé. Attends. Tu étais au courant ? Honnêtement, chéri, on pensait que tu paniquerais. On a donc décidé de t’en parler seulement après Noël. Mais il t’a parlé de la fondation, non ? Oui. Oui, d’accord. C’est une des raisons pour lesquelles je voulais que vous rencontriez Laird. Stephanie, même si ce n’était pas un fou abject, ce qu’il est, je ne comprendrais toujours pas. Il te reste juste quelques semestres avant d’avoir ton diplôme. Pourquoi tout gâcher ? Je ne gâche rien, papa. J’ai fait ce travail pendant un an en Amérique centrale. Je sais que tu penses que c’est une décision irréfléchie, mais ce n’est pas le cas. On en parle depuis des mois. Tous ces mois où on ne savait même pas que tu avais un copain, c’est bien ça ? Chéri. Je crois que tu devrais l’écouter, car c’est très intéressant, en fait. Vraiment ? Tu veux bien m’écouter ? Vas-y, essaie. On va étudier la santé des femmes et les changements environnementaux dans le tiers-monde. D’accord. Bon. Et quand tout sera ruiné, tu sais ce que tu seras ? Quoi ? Une décrocheuse. C’est tout. Tu ne comprends pas. Je ne comprends pas ? Non, tu ne comprends rien. C’est quoi, ça ? Un tatouage. De son nom ? Tu t’es fait tatouer ? Tu as écrit son nom sur ton corps. Regarde ça, Barb ! Oh, non. C’est tellement mignon. Je veux voir. Laird m’a dit de me faire tatouer dans le cou. Je vois bien ce que fait Laird. Je vois ce qu’il fait.



Remonter