PUB





TOUCHES:

Super Steak de Tacos, Super Steak de Tacos jeux, Jeux de Super Steak de Tacos en ligne, Jeux de Super Steak de Tacos gratuits en ligne

Je n’agis pas guidée par l’émotion. Mais pour une cause. Celle des femmes opprimées depuis des millénaires. Ton foyer te manque ? Bien sûr qu’il me manque. Résidence Qiu Je sais aussi quand rentrer à la maison. Petite sœur. Mon frère. Maman. Ils sont parfaitement conservés. C’est normal, chaque été, j’étends les vêtements au soleil. Tu as même gardé ces chaussons ! On dit que les étudiants chinois provoquent des troubles au Japon. Des troubles ? De quel genre ? Sois franche avec moi. Es-tu une révolutionnaire ? Résidence Wang Enfin de retour. C’est si bon de te revoir ! Entre. Maman est rentrée. Guifen Yuande, c’est maman. Ces années d’étude et d’action passées à l’étranger m’ont ruinée. C’est sans importance, à présent que tu es là. Le problème… C’est que je suis très endettée. De combien ? Si tu pouvais me rendre ma dot… Garde ta dot. J’irai à la banque demain. Merci. Tu as beaucoup changé. Dis-moi, tu ne vas pas repartir ? Il n’y a rien de meilleur… que voir ses enfants grandir auprès de son mari. Bien. Bien ! Joli spectacle ? Oui ! Je vais acheter des fruits confits. J’y vais. Non, surveille les enfants. Yuande, reste avec papa. Oui ! Fusheng, Occupe-toi de Guifen. Viens là. Mon foyer me manque. Mais je sais aussi quand rentrer à la maison. Les chinois quittent souvent leur foyer, pour procurer une meilleure vie à leur famille. Au Japon, chaque nuit sans exception, j’ai rêvé de mes enfants. Mais chaque jour, la même scène me revenait à l’esprit. Celle de notre arrivée à Beijing. Notre voiture fut arrêtée par une femme, une mère de famille, accrochée d’une main à la voiture, et, tenant son enfant de l’autre, pour mendier de la nourriture. Je lui ai donné du pain. Peu après, des hordes de réfugiés se sont précipitées, autour de notre voiture… pour la déséquilibrer. Je serrais mon enfant contre moi, totalement effrayée. Mais j’ignorais pourquoi. Mon enfant et moi avions toujours été bien nourris. De quoi avais-je peur ? Je ne peux oublier… que pour ouvrir la voie à l’occidental, ils furent sauvagement battus.



Remonter