PUB





TOUCHES:

Super Solitaire Temps, Super Solitaire Temps jeux, Jeux de Super Solitaire Temps en ligne, Jeux de Super Solitaire Temps gratuits en ligne

Hôtesse de caisse dans un supermarché. Bon. C’est pas terrible radio Attends. Te déprécie pas comme ça. C’est bien pour toi et Étienne. Jean-Baptiste radio ta pitié, ça me radio Ça m’écoeure, ta pitié. C’est mon fils. C’est moi, la mère. Donc t’arrêtes de me parler sur ce ton. Et à ta place, je ferais pas le fier. Parce que quand tu l’auras plus, Étienne, hein radio Quand tu l’auras plus avec toi, Étienne, eh ben radio faudra que tu me téléphones. Faudra que tu me téléphones. On y passe tous un jour ou l’autre. Il n’y a rien à faire. Adieu. Salut. Salut. T’as pas envie de faire une virée, comme un grand, avec ta mère ? Tu montes devant, si tu veux. J’ai pas le droit. Je te donne le droit. Monte. Monte ! On part en voyage, toi et moi. On se fait un petit week-end. Mets ta ceinture. Pourquoi on va pas chez toi ? J’ai plus de chez-moi, en ce moment. C’est juste pour un petit moment. En attendant, c’est comme ça. Ils font des travaux, chez toi ? Non. Ramène-moi chez papa. D’accord ? Non. Ça te dérange pas, la fumée ? Non. C’est bon. J’ai peut-être trouvé un travail. Par Boni. Il connaît un type à l’Intermarché. Il pourrait me proposer un poste d’hôtesse de caisse. Et ça gagne combien ? Ben radio Pas énorme, mais pas rien non plus. Et c’est sûr que tu vas le commencer, ce travail ? J’ai rencontré le type, mais je crois que ça s’est bien passé. Boni va le voir ce soir. Il va se renseigner. Je l’appellerai demain. Il me dira. T’étais où ? Tu t’échappes pas sans prévenir. , euros. Merci. Merci. Madame ? S’il vous plaît. Suivez-moi. Qu’est-ce qu’il y a ? Votre fils a volé un article. Ça va pas ! Mon fils a rien fait. On l’a vu sur la caméra de surveillance. Il l’a dans son blouson. Ça m’étonnerait. Vous voulez qu’on le fouille ? C’est pas possible, ça. C’est pas possible, ça ! Tu veux travailler dans la police et tu dévalises les magasins. Tu vas le dire à papa ? Je sais pas. Mais je devrais. Allez, Étienne. On y va. Allez ! Tu viens ? Tu lèves tes fesses et tu viens. Sinon je te laisse seul, je pars sans toi. Laisse-moi, c’est ça. Qu’est-ce que t’as dit ? Laisse-moi, c’est ça. Tu veux que je te laisse tout seul ? Je veux plus te voir, de toute façon. Très bien. Je te laisse te débrouiller tout seul. Merde ! Ça suffit ! C’est super bon. C’est vrai ? C’est pas l’endroit où je rêvais radio C’est comme ça. Ouais. “C’est comme ça.” Bonne nuit. Bonne nuit. Je vais passer un petit coup de fil. Tu fais pas de bêtise, hein ? Mais je m’en doutais, de toute façon. Il faut que j’y aille. Alors radio Ben, je te rappellerai. T’en fais pas. T’en fais pas. Salut. Je peux aller me baigner ? Je peux aller me baigner, maintenant ? Vas-y. Tu vas pas te baigner, toi ? J’ai pas envie. Tu joues avec moi ? On s’envoie le ballon. Plus fort. T’es nulle ! Tu t’appliques, cette fois. T’es nulle, là. Il est trop loin. Va le chercher. Je suis fatigué. C’est toi qui y vas. Je t’ai dit je vais pas dans l’eau. J’y arrive pas. Maman ! Étienne ! Et voilà. Salut. Salut. On se revoit dans jours alors. Ouais. Et quand est-ce que tu sauras, pour le travail



Remonter