PUB





TOUCHES:
F

Super Raze, Super Raze jeux, Jeux de Super Raze en ligne, Jeux de Super Raze gratuits en ligne

National m’a félicité ce matin par message vocal pour le contrat Mayhew. Tu as réussi, Big Cheese ! Tu as accompli un miracle de Noël. Cheese, Cheese ! Cheese, Cheese ! Barb ! Scotty ! Ned, comme gage d’appréciation, on t’a acheté tous ensemble quelque chose que tu n’as sûrement pas déjà. Vous n’auriez pas dû. Ouvre-le. Oui. Oui, c’est ça. Un iPad. Appuie sur le bouton juste là. Oui. On s’est amusés avec l’équipe du graphisme. J’ai pris les images sur la page Facebook de Scotty. Il a l’air d’un gars gentil. Comme une version plus jeune de toi, Ned. Un discours ! Oh, oui, un discours ! Un discours, un discours. C’est quoi, ça ? Laird, un jet et un hélico ? On est où ? Patience, bébé. On y est presque. Une seconde. Mayhew ! Attendez ici. Chéri, va chercher un manteau. C’est Mayhew. C’est lui ? Laird ! Où sommes-nous ? Étrange. C’est comme dans Cinquante nuances de Grey. Tu as froid ? Oui. Et voilà. Surprise ! Salut, chérie. Tadam. Tu m’as ramenée chez moi ? Oui. Sans me le dire ? Oui, j’ai violé la sainteté du rendez-vous mystère, mais je pensais que la famille devait être ensemble. Bon, tu n’avais pas à faire ça, chéri. Steph, tu as raison, mais c’est Noël. On est heureux de te voir. Elle ne voulait pas ça. Non, en effet. Je voulais qu’on passe Noël ensemble en Californie tel que prévu, avant que tout dérape, car tu ne penses qu’à toi. Mmm hmm. Et toi aussi. Moi ? Oui ! Vous, les idiots, pensez pouvoir vous battre pour moi comme si j’étais votre propriété ? C’est terminé. C’est le pire Noël de ma vie. Steph. Steph. Chérie. Je crois qu’elle est fâchée. Oui, elle est fâchée. Merde ! Je voulais que vous soyez ensemble aujourd’hui. D’accord. Je vous laisse, dans ce cas. Joyeuses Fêtes, Ned. À toi aussi, Laird. Laird. Tu marches lentement comme si tu ne voulais pas partir. Peut-être. Viens ici. Viens ici. Alors ? Tu ne l’as pas demandée en mariage ? Comment le pourrais-je ? Je n’ai pas eu ta permission. J’ai juré de ne pas faire ma demande sans ça. Tu es remarquable. Tu es incapable d’être malhonnête, pas vrai ? Je suppose. Tu n’as jamais eu besoin de ma permission pour la demander en mariage. Mais si c’est important pour toi, tu as ma bénédiction. Vraiment ? Sans blague. Ouah ! Mais, Laird, Stephanie a raison. C’est sa décision. Ça a toujours été le cas. Ce n’est pas la nôtre. Ça m’a pris du temps pour comprendre ça. C’est vrai. On a vraiment été cons. Oui. Je t’ai mordu la queue. Et les couilles. Je suis désolé. Moi aussi, vieux. Laird, si tu veux demander Stephanie en mariage, quand ce sera le bon moment, fais-le. D’accord. Ça va si je le fais maintenant ? Parce que si jamais ça se passe bien, Goose a mis plein de colombes dans l’hélicoptère, et j’ai quelques surprises de plus. Laird, c’est à toi de décider. Mais puis-je te donner un conseil ? Je t’en prie, vieux. Je suis vraiment nerveux. Bon, écoute. Stephanie se fiche des détails superflus. Tu la connais. Elle se soucie de toi. Elle t’aime. Alors, mets un genou par terre et parle-lui avec ton cœur. C’est ce que tu fais de mieux. Pas vrai, Justine ? Tout à fait. Bordel.



Remonter