PUB





TOUCHES:

Super Pengu Défenseurs, Super Pengu Défenseurs jeux, Jeux de Super Pengu Défenseurs en ligne, Jeux de Super Pengu Défenseurs gratuits en ligne

Pourquoi ? Parce que je l’accepte. Je m’agenouille devant les plus monstrueux que moi. Car L’Homme est un monstre. Et plus il est grand jeux Je me rends responsable de ceux inférieurs à moi, moins monstrueux. Je suis roi vil parmi les rois vils, car je fais des choix ! Ce que je prends, je le garde. Car j’ai un fusil ! ? ai une pipe, du rhum, un hamac, des rasoirs, une meule, une hache, trois Bibles, de l’encre, du papier. De la poudre, des ciseaux, des livres, trois Bibles, un hamac, des instruments, des outils, des toiles, des pistolets, des planches de bois ! Je n’expose pas mon corps, car il est rouge et monstrueux ! Car j’ai honte, et suis fier d’avoir honte ! Car l’argent est le fruit jeux Non, je n’ai pas besoin d’argent jeux Si ! Car l’argent est racine. Car mes racines sont l’argent et la honte. Car je suis le roi vil de cette vile terre ! Car je suis venu te sauver de ta monstruosité, en te montrant que tu es sombre et monstrueux ! Car je suis rouge et d’un blanc monstrueux ! Car je suis jeux Car j’ai un fusil ! Je t’aime ! Ce fut ma dernière leçon. Après ça, je n’ai plus essayé de lui apprendre. Je travaillais, il me donnait une pièce. Jour après jour, mois après mois, année après année. Que tiens-tu ? ? ai une surprise pour vous. Mieux vaut toutes les compter. ? ai mieux à faire que de compter ton argent. Pas mon argent, mais le vôtre ! Je n’a! pas besoin d’argent. A quoi ça sert ? Vous êtes riche maintenant. Il y a deux mille pièces. Comptez-les. Pour quoi faire ? Souvenez-vous. On avait décidé. La cabane et tout ce qu’elle contient. Deux mille. Je dormirai dans la chambre. Vous pouvez dormir près du feu et monter la garde. Il faut être deux pour passer un contrat, et je ne vends pas. Vous vous souvenez sûrement de notre marché. La cabane et son contenu. Deux mille. Et regardez ce que j’ai trouvé dans la cabane. Vendredi, ne fais pas de bêtise. Je t’ai traité comme mon frère. Je t’ai tout donné. Quand je t’ai rencontré, tu n’étais qu’un sauvage. Et je t’ai éduqué. Quand je vous ai rencontré, vous étiez un meurtrier possédé par les démons. Obsédé par le pouvoir, la honte et la peur d’un Dieu cruel ! Je vous ai appris à danser et chanter. Pas très bien, mais c’est déjà ça ! Je n’étais peut-être pas un bon professeur. Car vous êtes toujours obsédé par le pouvoir, la honte et la peur ! Que vas-tu faire de moi ? Je vais vous faire travailler. Vous allez travailler toute la journée. Vous allez travailler sans relâche à construire ce radeau. Et je vous surveillerai avec ce fusil. Et quand il sera terminé, on partira sur l’île de Vendredi. C’est l’heure ! La mer et le vent nous ont aidés. Le jour, nous suivions le soleil et la nuit, les étoiles. La traversée dura jours et nuits. Un voyage paisible. Maintenant je suis chez moi. Et un homme du nom de Maître attend dehors. Il aimerait rejoindre la tribu. Non g C’est un homme, pas une plaisanterie. Ce Maître veut rejoindre la tribu. C’est pourquoi cette histoire est importante pour nous tous. On devrait l’accepter. Il pourrait nous trahir, nous emprisonner tous



Remonter