PUB





TOUCHES:

Super Orbital Stationnement De La Ville, Super Orbital Stationnement De La Ville jeux, Jeux de Super Orbital Stationnement De La Ville en ligne, Jeux de Super Orbital Stationnement De La Ville gratuits en ligne

Mais en ce qui me concerne ? Je peux rester ici à dompter les bactéries. Tu n’arrêtes pas de te plaindre. Estu fou ? Je ne te comprends pas. C’est génial, ici. De la lumière, de l’air et des soins. Tu peux me croire : ces dernières six semaines, tu as pris un teint de bébé. Vraiment, où ? Sur ton visage. Beau bébé avec ce truc. J’ignore ce qui va m’arriver. J’aurais l’air stupide dans la mine. Mais Karl, tout va changer. Tu n’as pas entendu parler des robots ? Non, je connais seulement la blague du marin qui a avalé une boussole. Ah ah, non, Karl, les robots ne sont pas une blague. Ils sont actuellement en cours de construction. Et, écoute bien, à l’avenir nous ne risquerons plus nos vies dans la mine. Ils utiliseront les robots dans les endroits dangereux. Ouais, ils vont faire notre boulot. Eh, regarde, ils bougent comme ça. Voilà le dispositif de commande. Je vais dans la mine. Arrête. Je suis sur place. Je trouve le charbon. Et maintenant je le retire. Imbécile de charbon. Je quitte la mine jeux et j’approche le consommateur. Là, mon garçon, tu dois prendre maintenant tes médicaments. Approche. Approche ! Tu voulais y couper. Bois ça ! Tout de suite ! Ça a un goût d’encre. C’est sain et ça te rend beau. Quoi ? Qu’as-tu dit ? Ah, M. Baumann, vous êtes à nouveau en forme. Oui, monsieur. Bonjour, professeur. Bonjour. Y a-t-il quelque chose d’autre que je puisse faire ? Tout ce qu’il reste à faire, cela relève maintenant du sel, de l’eau et du soleil. Expirez toujours fortement, afin que le poison sorte des poumons. D’accord, c’est promis. Vous entrez donc en phase de rétablissement. Les filles, notre fauteuil de plage nous attend. Salut, le plagiste, c’est par ici ! Arrêtez ! Arrêtez ! C’est notre fauteuil de plage. Nous l’avons réservé. Le neuf est mon chiffre fétiche. Le mien aussi, apparemment. Bon, ne t’ennuie pas. Mesdames, j’abandonne. Le fauteuil de plage est à vous. Je m’appelle Werner Baumann. Bruni, Elfriede jeux Enchanté. Else jeux Lotte. Absolument ravi. Eh oui, c’est la vie, Joseph. Un arbre meurt, puis un autre arrive. Tout pousse et prospère. Oui, oui. Cela me dérange que Madame se retire du monde. Pourquoi dois-je essayer d’embellir le jardin si elle n’y vient plus ? Effectivement. Oui, oui. Werner, donne-moi la balle ! Non, Werner, à moi. Werner, non à moi. Maintenant nous allôns voir qui va attraper la balle. Ne fais pas ça, Baumann, Si tu entres, tu devras payer la fenêtre. Silence maintenant. A présent il entre dans la maison. Oui. Bonjour. Il y a quelqu’un ? Pardonnez-moi. J’ignorais, je pensais qu’un domestique jeux Je m’appelle Baumann. Ingénieur Werner Baumann. En ce qui concerne la vitre jeux je suis profondément désolé. Que faire à présent ? A l’avenir, vous devriez vous cantonner au tennis de table ? Vous avez raison. Merci. De rien. Docteur Heller ! Excusez-moi, madame. Connaissiez-vous mon époux ? Oh, oui, une fois il m’a exposé ses idées. Elles étaient si grandioses et belles. Je me sentais lié à lui. Je l’adorais pour son authentique sens de l’humanité. Pas très gentil de la part de Werner de s’absenter aussi longtemps.



Remonter