TOUCHES:

Super Les voitures de course 3D, Super Les voitures de course 3D jeux, Jeux de Super Les voitures de course 3D en ligne, Jeux de Super Les voitures de course 3D gratuits en ligne

Ils ont retrouvé Simon. Dans un appartement de vacances. Un peu plus bas, sur la côte. Il est mort. Le policier n’en savait pas plus. Il a reçu un appel. J’y vais. Si tu veux venir, habille-toi. D’accord ? Vous avez eu mon message ? Oui. On a dû emmener votre fils. On va lui faire une autopsie. Désolée. Quoi ? Que s’est-il passé ? On suppose qu’il s’agit d’un suicide. On a trouvé des médicaments en grande quantité. Visiblement, il serait mort d’un arrêt respiratoire. Il a cessé de respirer. J’en ai parlé à un collègue. Mais c’était peut-être un accident. On n’est pas certain. Ça pourrait être un effet secondaire dû aux médicaments. Un genre d’overdose. Mais étant donné que votre fils Radio était médecin Radio Il est mort quand ? On ne sait pas exactement. On doit attendre les résultats de l’autopsie. Il y a une semaine, on pense. Une semaine ? Il a bien dû laisser une lettre. Un message. Non ? On ne peut pas partir juste comme ça. Il n’avait même pas vidé son frigo. Désolée. Ça fait combien de temps que la voiture est garée là ? On est en train d’interroger les voisins. Apparemment plusieurs jours. La porte de l’appartement n’était pas fermée. Simon a dû s’allonger sur le canapé. Il y avait un sac de sport. Il n’avait rien déballé. Il y avait juste quelques DVDs de location par terre. Mais il y avait Radio juste une télévision. Pas de lecteur de DVD. Je n’ai qu’une idée en tête. Je voudrais lui parler au moins une fois. Le prendre dans mes bras. Le caresser. Lui dire que tout ira bien. Qu’est-ce qui se passe ? Anne n’est pas avec vous ? Ce n’est pas grave. Elle ne va pas bien. Je ne sais pas ce qu’il faut faire. Elle est dans son appartement. Vous savez, pour son appartement ? Elle n’en sort plus. Elle n’est même pas allée à son travail. Vous vous êtes bagarrés ? Non. Depuis mois qu’on est là, je n’ai pas touché au jardin. Ce qui fait la joie de mon mari. Il aime bien ce fouillis. Ce n’est pas moche, d’ailleurs. Je crois qu’il étouffait, au milieu de mes fleurs. C’est peut-être pour ça qu’on a vendu l’autre et acheté ici. En ce moment, il dort. Ou il fait semblant. Elle et lui se ressemblent bien. Il me restait les fleurs. Quand je ne dormais pas la nuit, je marchais et je regardais mes bouquets. Parfois, ça arrivait à me calmer. Que lui avez-vous fait ? Qu’est-ce qu’on a fait à mon bébé ? Bonjour, Jean-Marie. Bonjour. Ta fille a besoin de nous. Elle va mal. Elle va très mal. J’ai reçu cette lettre d’elle. Ça me gêne, de vous la montrer. Il faut que vous compreniez qu’elle a besoin d’aide. De notre aide. Si j’interviens, elle le prendra mal. Ce n’est pas qu’elle me déteste, mais elle le prendra mal. C’est dur à dire, mais Radio C’est pas de moi dont elle a besoin, en ce moment. J’ai reçu cette lettre hier. Je vais la chercher. J’y vais. Je servirai à quelque chose. Mais ce n’est plus une enfant. Si tu veux. Je viendrai vous voir, mais faites venir un médecin. Les enfants partent Radio Personne ne s’en remet. Je vais lui téléphoner. Non. On va la chercher. Je crois que c’est mieux. Il faut que je parte.



Remonter