PUB





TOUCHES:

Super La Star Du Football, Super La Star Du Football jeux, Jeux de Super La Star Du Football en ligne, Jeux de Super La Star Du Football gratuits en ligne

Super La Star Du Football Ma cousine ? Qu’estce que c’est ? Bœuf aux algues, un mélange terremer. J’ai vu le problème, señor Lagarde. Au travail. Plumezmoi ça. Vous les avez eus chez qui ? Canards sauvages. Au bois de Vincennes. Le bois de Vincennes ? Oui, faut les plumer. Maintenant. J’en mets encore ? Muchos mas. Il lui parle en espagnol. Je suis content. Regardez. Ils sont où, les canards ? J’ai procédé à atomisation du canard et j’ai restitué goût dans les petits cubes. Vous voulez que je serve ça ? Il n’a pas terminé. Il va encore travailler sur jeux Partie artistique. La couleur. Les sauces, le croustillant. Moussa, Titi, Chang ! Venez voir. Estce que vous pouvez me goûter ça ? Magret de canard aux coings. Où ça ? Là. Dans les Apéricubes ? Y a un canard avec des coings. Des coins, des coincoin ? Vous avez mis les cris du canard dans un Apéricube ? Comment vous avez fait ? Il faut goûter maintenant. C’est normal ? Je note. Trop fumée d’azote. Réduire de grammes par litre. On arrête de mâcher ? Pas tout de suite. Continuez. Continuez. Alors ? C’est un canard en poudre qui reprend sa taille dans le ventre. Ça a un goût de poisson. Vous avez fait du poisson avec du canard. Sans doute un problème avec le condensateur. Je retourne voir. Goûtez, señor Lagarde. C’est le vrai goût du canard. Pas du tout. Ça a le goût de la framboise. Continuez. Continuez à manger. Qu’estce que c’est ? Ne vous inquiétez pas. Réaction chimique normale. Comment ça, c’est normal ? On arrête les conneries. Je continue pas la cuisine magique ? Non, vous ne continuez pas la cuisine magique. Vous, très susceptible. Moi partir ! Me voy. Il se met en colère et parle en espagnol. C’est ça. Au revoir. J’en ai marre. Les canards, les cubes, ça suffit. ans que je subis la pression pour plaire à critiques, j’arrête tout. Vous m’aviez promis un contrat de travail. On a jours pour inventer une cuisine qu’on ne connaît pas. Ce n’est pas possible. Et Cyril Boss ? Il y arrive bien, lui. Comment faitil ? Allons manger dans son restaurant. On regarde, on goûte, on comprend, on analyse et on réinvente. Tout le monde me connaît. Je l’appelle. “C’est Lagarde. Une table pour .” “Pour dîner ?” “Non, pour espionner.” N’importe quoi. Y a pas de solution ? J’en vois pas. Chef. Quoi ? Chang, il a été maquilleur. Et alors ? M. et Mme Nobushi. Bonsoir. Konichiwa. Konichiwa. C’est un honneur de recevoir l’attaché culturel. Aligato. Aligato. Ce soir, on présente la nouvelle carte. Suivezmoi. Le chef Cyril Boss vous souhaite la bienvenue. C’est comme ça qu’ils veulent rendre le Cargo. Catastrophe. Votre table. Une excellente soirée. Le chef Cyril Boss vous propose son menu Symphonique. Champagne à l’azote. Kampai. “Kampari.” Qu’estce que c’est que ce truc ? Ça a quel goût ? Du champagne au havane de Cuba. Compression de volaille aux nouilles udon ? Mousse de radis phosphorescente. Spaghettis de ris de veau. Calamar virtuel. Tu le manges, mais tu le manges pas. Bonsoir, messieurs dames. Je vais vous faire goûter un vin. L’esprit du pomerol. Sans vin. Ni raisin, ni alcool. Y a quoi dedans ?



Remonter