PUB





TOUCHES:

Super La Norvège stationnement, Super La Norvège stationnement jeux, Jeux de Super La Norvège stationnement en ligne, Jeux de Super La Norvège stationnement gratuits en ligne

Bon. Qu’est-ce qu’il fait ? Il faut qu’il soit en retard la seule fois ou j’ai besoin de lui. Ne soyez pas trop dur avec… Cecil. Je croyais que c’etait un garcon. Cecil sans E. C’est aussi masculin. Donnez-moi l’antivomitif. Ca va le faire venir. Des qu’il arrive, je bois mon petit verre, et vous retrouvez votre mari avant minuit. Qui vous dit que je suis mariee ? Vous portez des boucles d’oreille qu’on ne choisit pas, mais qu’on se fait offrir. Non, je dis ca… J’en sais rien. En tout cas, ce soir, je suis la pour vous. Vous etes bien mariee ? Oui. Il vous attend ? Je ne me fais pas de souci. Belle reponse, Espe. Vous etes formidable. Et vous, vous etes bien ironique. Pas du tout. Je suis tres sincere. Allez. Ce mari, racontez-moi. Que voulez-vous que je vous raconte ? Je ne sais pas. Comment c’est chez vous. Comment ca se passe quand vous rentrez le soir apres… Apres ca. Mon mari n’est pas trop pour tout ca. Je veux dire, pour l’accompagnement, pour Elexio. Alors quand je rentre, on fait comme si de rien n’etait. Il ne veut rien savoir. Ah bon ? Mais ce soir, par exemple, il sait ou vous etes ? Bien sur. Je lui laisse toujours une adresse. Qu’est-ce qu’il fait, comme metier ? Fernando etait dans la construction. En Espagne, il faisait tout. Mais ici, il a coule du beton toute sa vie. Et puis il y a eu la retraite. Les enfants sont partis, mais nous, on n’a pas bouge. Je crois que vous vous etes trompe de porte. Ca, c’est la . C’est a cote. Que vous etes naif ! Je crois en l’homme, c’est tout. Un Slave seul ans une chambre de motel, c’est forcement une russe, pour vous. Belle mentalite ! Et le type qui etait la avant, c’etait un ami de passage ? J’en sais rien. Vous fumez ? Alors, vous etes choque, hein ? Bof. Je suis d’avis qu’il faut leur lacher la grappe. Vous etes la pour le congres ecologique ? Non. Nous habitons a Lausanne. Ah… Vous cassez l’habitude. Madame et moi ne sommes pas maries. Ca, j’avais bien compris. Comment ca ? Vous faites comme vous voulez. Vous avez vu ? Il m’a prise pour une prostituee. Mais non, voyons. Pourquoi pas ? C’est pour vous. Viens. Non, je ne bouge pas. Je ne rentre pas. On va parler dans la voiture. Je sais que tu m’as demande ca. On ne t’a pas vu depuis des annees. J’aurais jamais pense qu’il me ferait ca. Mais enfin, il ne vous a jamais dit qu’il etait d’accord. Une occasion comme celle-la, ca ne se refuse pas. Vous ne l’avez pas vu depuis combien de temps, M. Miller ? Ce petit con ne nous parle plus depuis sa majorite. Il n’a pas assiste a l’enterrement de sa maman ? Comme on n’avait pas ete a son mariage… Qu’est-ce que vous lui avez fait, a ce garcon ? Rien. Enfin… Non, rien. Je ne l’ai jamais aime, voila tout. Depuis le debut, je le sentais pas, ce gamin. Il etait tellement rouge et laid. Vous ne savez pas ce qu’est un long cri ininterrompu de mois. J’ai eu trois garcons. Vous avez l’instinct maternel, mais Francoise, pas du tout. Mais alors vraiment pas du tout. Et moi non plus. Francoise, elle aurait pu avorter, meme a l’epoque, mais on l’a laisse vivre. Vous etes quand meme gonfle de lui en vouloir parce que ni vous ni votre femme ne l’avez desire.



Remonter