TOUCHES:

Super Héros De La Course, Super Héros De La Course jeux, Jeux de Super Héros De La Course en ligne, Jeux de Super Héros De La Course gratuits en ligne

! Hissons les voiles Faut lever les voiles, Joe Les gars ! On ne verra pas grand-chose, compris ? On doit écouter le son des vagues qui frappent la barre. On doit compter l’intervalle. Je vais attendre une accalmie, et on ira. On vous fait confiance, cap ! À vous de décider quand c’est le moment, d’accord ? On n’a plus de compas ! Fitzy ! Le moteur a calé ! Je m’en occupe ! Non, laisse tomber. Il nous reste tout juste cinq secondes ! Il est alimenté par gravité, il ne différencie pas le haut et le bas. Je sais ! Allez, plein gaz ! Oui ! Maske ! Reviens ! La marée monte. Ça nous aide à passer. Gardez l’œil sur ce qui vient. Hé ! Fitz ! On a traversé la barre ! Retourne au projecteur ! J’arrive ! On a viré trop tard ! Il faut rattraper le temps perdu ! Dis à Sybert qu’il nous faut degrés dans les prochaines minutes pour ne pas manquer le haut-fond ! Trente degrés dans les deux prochaines minutes ! Trente degrés dans les deux prochaines minutes ! Trente degrés dans les deux prochaines minutes ! Trente degrés dans les deux prochaines minutes ! Trente degrés dans les deux prochaines minutes ! Faisons marche arrière. Laissons la mer nous pousser. Attendez. Tu devrais t’accrocher, Eldon. ! ! Coupe le moteur dès qu’on touche le fond ! ! Messieurs, accrochez-vous. Accrochez-vous ! Maintenant ! Eh bien Jeux Vous avez réussi. Ça a marché, M. Sybert. Il faut empêcher l’eau de s’infiltrer dans les entrées d’air du moteur. Si on perd le courant, on perd les pompes. On prend tellement d’eau que le poids nous fera glisser du haut-fond. Ça fait drôle de ne plus se faire ballotter, hein, Eldon ? Très bien. Au travail. On s’en va au pavillon. Tout va bien ? Salut ! Ça suffit. Mon Dieu, calmez-vous. Je rentrais chez moi, et ma voiture a dérapé. J’ai besoin d’aide. D’accord. On habite près d’ici. Je vous ramène chez moi. J’appellerai mon frère. Il vous remorquera. Montez. Merci. Vous n’avez pas de manteau ? Mettez ça ailleurs. C’est ce qu’on apporte à Saint-Martin, pour d’éventuels survivants. J’ai laissé mon manteau à la station des garde-côtes. Votre homme est là ? Arrêtez ! Il n’est pas là en ce moment. C’est Bernie Webber. Oui. Bernie est un homme bien. On ne les trouvera pas sans compas, Bernie ! On ignore où ils se trouvent ! Attention ! Ça va ? Ça va ? Je m’amuse comme un fou, Bernie ! Vraiment ! Accrochez-vous ! Une vraie partie de plaisir. Tiens. Allez, prends ça. Vas-y. C’est bon, Papi ! On a perdu les pompes. Les pompes font sauter les disjoncteurs. Je vérifie les connexions. Donne-moi la lampe. Ça ne vaut pas le coup, Bouloo. J’aimerais parfois comprendre ce que tu dis. Sybert, que se passe-t-il ? Toutes les pompes sont activées. On a bloqué les disjoncteurs pour éviter qu’ils sautent. Encore un demi-mètre, et l’eau atteindra l’entrée d’air des moteurs, et le navire rendra l’âme. Seigneur Dieu. Vous entendez ? La marée monte et va nous faire dériver. Ça nous donne un peu de répit. N’est-ce pas, M. Sybert ? Exact. Tu as tout compris. Tant que les générateurs continuent à alimenter les pompes. Ça donnera du temps aux éventuels sauveteurs.



Remonter