PUB





TOUCHES:

Super Hanter La Maison De L’Aventure, Super Hanter La Maison De L’Aventure jeux, Jeux de Super Hanter La Maison De L’Aventure en ligne, Jeux de Super Hanter La Maison De L’Aventure gratuits en ligne

et zut ! Il a filé radio Je vais voir radio Vous avez peut-être du travail radio Vous avez peut-être à faire ? Un rendez-vous radio On travaille radio aussi. Ici vient notre “gibier” radio une nouvelle, une photo ! Mon journal perche là-haut radio En somme, vous restez assis ici ? On va au cinéma ? J’y vais bien assez souvent, là-bas, il n’y a pas autre chose à faire. D’ailleurs radio je vous laisse votre liberté. Vous êtes jeunes ! Je t’assure radio nous n’avons rien à faire ! Qu’est-ce qu’on pourrait faire, à ton avis radio pour passer deux heures radio Il y a les boîtes de nuit radio Il y a un endroit pas mal radio une espèce de cabaret radio un cicia radio kitcat radio Le “Cha-Cha” ! Une vieille boîte. Le “Cha-Cha” : c’est bien ça. Tu veux y aller ? Juste un coup d’œil radio Tu sais ça ne m’arrive pas si souvent ! Invite donc aussi ton ami. C’est moi qui paie radio Ici, c’est moi qui vais régler radio Où allons-nous ? Ici, on paie tout à la fois. Rien n’a changé radio comme je me le rappelais. Mais dites-moi, vous étiez ici en ? Non, j’étais à Turin. Tu veux boire quelque chose ? Mais bien sûr ! Oui, prenons du whisky. Un reportage ici radio On se croirait dans un sépulcre ! Quelle belle femme ! Longue de cuisses. Vous êtes déjà allé à Paris ? J’y suis allé deux fois. Une fois, je suis entré dans un cabaret radio Une belle fille radio aux cuisses longues, comme celle-ci. Elle commence son effeuillage radio Et toute nue radio c’était un homme, le salaud ! Et votre père ? Je l’ai encore. Il doit être très jeune radio Et que fait-il ? Rien ! Le truand ! Du matin au soir, il ne fait qu’embêter ma mère et ma sœur. Il chante, il siffle radio il se querelle pour aller au cinéma. Ça n’est pas vrai ! Je pouvais toujours attendre ma photo radio Tu la connais ? Il la connaît radio Sympathique ! Française ? Menteur ! Bonneteur ! Vous pouvez rester avec ce type ? Attention ! C’est mon père ! Incroyable ? Vraiment ? Je lui avais promis une photo radio C’est une bonne fille. Je n’en doute pas, crois-moi ! On l’invite ? Invitons-la. Et alors, mes enfants radio commandons une bouteille de champagne. Une orangeade, c’est encore trop ! Du champagne. D’accord. De la Veuve Cliquot. Laisse-moi faire. Je m’y connais. J’en ai vendu à la moitié de l’Italie. En attendant, buvez votre whisky. Le voilà. Et aussi la serveuse. Que voulez-vous de plus ? Toi, je ne te salue pas ! Toi non plus. Vous avez vu le travail de votre fils ? Du beau travail n’est-ce pas. Du vent ! Ce n’est pas possible que vous soyez son père ? Vous êtes trop jeune. Ne parlons pas de mon âge. Ne soulignez pas “des ans l’irréparable outrage” radio Vous savez ce qui nous vieillit ? C’est l’ennui. Je voyageais, quand j’étais jeune. Alors je me sentais comme un lion. Même à présent, dès que je bouge, je ne le cède en rien à ces deux garçons. À la maison, c’est comme si j’avais ans. Montrez-nous votre adresse pour le Coca-cola. Le champagne, c’est mon rayon ! Silence ! Regarde ! C’est si beau ! Il me fait toujours pleurer. Parfaitement : pleurer ! À vos splendides jambes que



Remonter