PUB





TOUCHES:

Super Gros Camion, Super Gros Camion jeux, Jeux de Super Gros Camion en ligne, Jeux de Super Gros Camion gratuits en ligne

que vous vous trouviez, invisibles substances, à présider aux violations de la nature. Viens, épaisse Nuit, enveloppe-toi des plus sombres fumées de l’Enfer, que mon couteau pointu ne voie pas la blessure qu’il fait, que le Ciel ne vienne pas épier à travers les ténèbres, pour me crier, “Arrête, arrête !” Hâte-toi de me rejoindre, que je verse mon ardeur dans ton oreille, et fouette par la force de ma langue tout ce qui t’écarte du cercle d’or. Ta lettre m’a transportée au-delà de ce présent aveugle, et voilà que j’éprouve l’avenir dans l’instant. Mon très cher amour, Duncan vient ici ce soir. Et quand repart-il ? Demain, selon son intention. Oh ! Jamais le soleil ne verra ce demain ! Glamis tu es, et Cawdor, et tu seras ce qu’on t’a promis. Pourtant j’ai peur de ta nature. Elle est trop pleine du lait de la tendresse humaine pour couper au plus court. Tu veux être grand. Tu n’es pas sans ambition, mais il te manque la dureté qui doit la seconder. Pour tromper le monde, faites comme le monde, portez la bienvenue dans votre œil, votre main, votre langue. Ayez l’air de la fleur innocente, mais soyez le serpent qu’elle dissimule. Celui qui vient, il faut s’en occuper. Laissez-moi la charge de la grande affaire de cette nuit, qui pour toutes nos nuits et nos jours à venir donnera à nous seuls le pouvoir souverain et la maîtrise. Nous en reparlerons. Tous nos devoirs, en tout point deux fois rendus, puis redoublés. Donnez-moi votre main : conduisez-moi vers mon hôte. Nous l’aimons hautement, et lui continuerons nos bienfaits. Hôtesse, avec votre permission. Mes débordantes… Debout ! Debout ! Mes joies débordantes, ivres de plénitude, cherchent à se cacher sous une pluie de tristesse. Fils, cousins, thanes, et vous dont le rang est le plus proche, sachez-le, nous voulons fonder notre succession sur notre aîné, Malcolm, que nous nommons désormais Prince de Cumberland. Le Prince de Cumberland. Voilà une marche qui me fera trébucher, ou que je dois franchir, car elle est sur ma route. Si c’en était fait quand c’est fait, alors ce serait bien, on l’aurait vite fait. Si l’assassinat pouvait prendre au filet ses conséquences, et capturer par leur suppression le succès, si ce seul coup pouvait tout accomplir et tout finir ici. Mais ici, sur ce banc de sable et ce haut-fond du temps, nous risquerions la vie à venir. Quelqu’un sait-il ce que c’est ? Mais ces actes-là trouvent toujours ici-bas leur sentence : nous ne donnons que des leçons sanguinaires qui reviennent tourmenter leur auteur. Cette justice impartiale présente le contenu de notre calice empoisonné à nos propres lèvres. Il est ici sous double sauvegarde. D’abord, je suis son parent et son sujet, deux puissantes raisons contre l’acte. Et puis, je suis son hôte, qui devrais à ses meurtriers fermer la porte, et non tenir moi-même le couteau. En outre, ce Duncan a exercé son pouvoir avec une telle modération, il s’est montré si pur dans sa haute fonction que ses vertus plaideront comme des anges, d’une voix de trompette, contre l’horreur damnée de son assassinat.



Remonter