PUB





TOUCHES:

Super Glaces, Super Glaces jeux, Jeux de Super Glaces en ligne, Jeux de Super Glaces gratuits en ligne

Nous n’avons pas de matériel de siège. On peut en fabriquer. Et pendant ce temps, que fera Rome ? Rappeler ses légions. Les vrais soldats. Pas ces gamins qui jouent les soldats. Je propose de marcher vers la Gaule Transalpine, vers la liberté. Rome est au nord. En passant devant, nous cracherons sur elle. Il y a beaucoup de villes sur la route des Alpes. Pas juste Rome. Beaucoup d’entres elles se feront un plaisir de nous payer nos salaires. Alors en marche ! Hier, vous m’avez ridiculisé au Sénat. Aujourd’hui, parlons affaires. Spartacus est en train de convertir ces pouilleux en armée. Je doute qu’il se lance dans une entreprise aussi hasardeuse et périlleuse que la prise de Rome. Toutefois, il serait sage, comme quelqu’un l’a déjà suggéré, de renforcer les murs de la ville. Il s’agirait de gros contrats. Assez pour que tout le monde en profite. Mais si vous vous inquiétez vraiment de la sécurité de Rome… Je ne peux appuyer votre candidature comme consul. Général de la prochaine armée envoyée contre Spartacus. / sur les contrats. Je ne fais aucune promesse. Je crois qu’on devrait faire un exemple. Il y a esclaves à Rome et ils ont tous entendu parler de Spartacus. Que proposez-vous ? Je voudrais que le prix de la rébellion soit parfaitement clair. Qu’y a-t-il ? esclaves romains choisis au hasard et brûlés vifs ce matin. Attends, Crixus. On ne peut pas sacrifier tout le monde. On continue. Quelle puanteur ! Respire profondément, Flavius. C’est l’odeur du nouvel ordre mondial de Crassus. Mais je ne l’aurais jamais cru capable d’une telle chose. Je suis désolée. Le bébé est mort. Varinia ? Elle doit se reposer. Notre fils. Non. Tu es vivante. C’est tout ce qui compte. Je t’ai déçu. Il y en aura d’autres. Je te le promets. L’armée des esclaves se dirige vers les Alpes. Quel message cela envoie-t-il aux centaines de milliers d’esclaves de la République si on les laisse partir ? J’ai du mal à l’admettre, mais Crassus a raison. Il faut arrêter Spartacus. Mais plus de cohortes romaines. Il faut faire venir les e et e légions stationnées en Gaule Transalpine.



Remonter