PUB





TOUCHES:

Super Forte De Camion De Monstre Démolisseur, Super Forte De Camion De Monstre Démolisseur jeux, Jeux de Super Forte De Camion De Monstre Démolisseur en ligne, Jeux de Super Forte De Camion De Monstre Démolisseur gratuits en ligne

Je sais, c’est un tabou middle-class Jeux et que la loi doit changer, que la population de ces îles doublera en l’an , mais je ne le ferai pas ! J’épargne, de toute façon, pour aller à Majorque. Tais-toi, Georgy. Personne ne te l’a demandé. Je vais le garder. C’est vrai ? Le garder ? Jos et moi, on va se marier. Non ! Chérie ! Georgy, s’il te plaît, tu baves. Un bébé. C’est merveilleux ! Ne crie pas. Si je me sens comme ça chaque matin, je vais sans doute changer d’avis. Tu dois manger, peu et souvent. Prend un biscuit avant de te lever. Ne sors pas du lit trop vite. Ne t’en fais pas, Meredith. Je vais m’occuper de toi. Je vais être la demoiselle d’honneur. Et ne me jette pas ce bouquet. Tu me le donnes soigneusement Jeux parce que je n’aurai pas mes lunettes et je pourrais le laisser tomber. Pas de demoiselles d’honneur, chérie. Pas de confettis, d’orgue, de curés, de Mendelssohn ni de Moss Bros. On signe le registre, un tour vite fait, et au suivant, s’il vous plaît. Meredith, tu dois faire quelque chose. Je vais te dire, Georgy. Quoi ? Tu peux être témoin. Et quand vous serez mariés ? Comment ça ? Toi et Jos, vous serez là. Et moi ? Tu penses partir ? Si tu ne le souhaites pas, non. Ça me va si tu restes. Tu ne veux pas que je parte ? Qui ferait la cuisine ? Meredith, je t’aime. Meredith se marie. Elle est enceinte. C’est bien, non ? Typique de notre époque. Je me demande parfois ce que le pays va devenir. Ne va pas te mettre dans le pétrin non plus, c’est tout. Doris, ne parle pas comme ça. Il ne me pardonnerait jamais. Tu dois boire ton jus d’orange, n’est-ce pas, Jos ? Oui. Sinon, ce bébé à moi n’aura pas de dents et les fausses dents de nourrisson peuvent coûter très cher. Si tu parles déjà comme ça, qu’est-ce que ce sera une fois mariés. Prends tes pilules de fer, au moins. Maman chérie, le bébé vit sur ton propre sang Jeux J’aimerais que vous la fermiez avec ce sacré bébé. Je pars travailler. Ne t’en fais pas. L’enfant survivra. Ma mère n’a mangé que des frites avant ma naissance. Ouais, regarde-toi, espèce de loque. Help. Je suis une loque. Je meurs Jeux Oui, mes genoux faiblissent, j’ai des palpitations au cœur Jeux Viens là. Oui. Sens Jeux C’est froid. Vous n’avez pas les mains froides, mademoiselle. Et vous allez bientôt tâter de leur mauvais côté, mon garçon. Vous n’allez pas me battre Jeux Toi et Meredith, vous êtes désespérants. Ce que je vais faire, c’est vous obliger à vous organiser. Organiser ? Et, Mlle Perry, je ne veux pas être dérangé. Très bien, M. Leamington. Viens par ici et mets-toi à l’aise. Assieds-toi. Tu viens me donner ta réponse ? Réponse ? Non, c’est sérieux. Vous dites toujours que vous feriez n’importe quoi pour moi et tout ça. Oui. J’ai besoin d’un landau. Et d’un lit. Et de couches. Et quelques couvertures, une chaise haute et Jeux Qui est-ce, Georgy ? Meredith, en fait. Meredith ? Mais c’est une fille. Ouais, je l’ai remarqué aussi. Du genre à avoir des bébés, non ? Je pourrais te tordre le cou ! Mais je ne vais pas le faire. Rien de tout ça. Attention à la vieille tension.



Remonter