PUB





TOUCHES:

Super Elsa la saint Valentin Temps, Super Elsa la saint Valentin Temps jeux, Jeux de Super Elsa la saint Valentin Temps en ligne, Jeux de Super Elsa la saint Valentin Temps gratuits en ligne

Seigneur. Qu’est-ce qui vous a pris ? Vous alliez tomber. Imbécile ! Où tu as vu ça ? Va-t’en ! A-t-on jamais vu ça ? C’est ma faute. Frappez plus fort ! Tu n’es qu’un voyou ! Seigneur, vos lunettes. Qui est ce gamin ? C’est un de nos élèves, Fang Shi-Yu. Celui qui a tué Lei le Tigre ? À votre service. Tiens-toi bien ! Seigneur. Je voudrais une collation. Tout est prêt. Ces plats cantonais sont fades. Enlevez-moi ça ! Approchez ! Seigneur. Encore ces cochonneries ? Il y en a d’autres. Des ordures ! Il y en a encore. C’est bon ? Qu’aimeriez-vous manger ? Il y en a plein d’autres. C’est chaud ! Le seigneur a l’air d’apprécier. Alors, c’est parti. Bouchées à la vapeur, raviolis aux crevettes jeux Régalez-vous. Ne faites pas de manières. En voilà encore. Est-ce que ça suffira ? Allons-nous-en ! Seigneur, attendez ! Ne soyez pas timide. Fang Shi-Yu ! Tu l’as ridiculisé. On va le payer ! J’en prends la responsabilité. Tu es vraiment incorrigible. Je vais te punir. Au début de l’humanité, les hommes portaient des jupes, les femmes, des pantalons jeux Comment peux-tu être si détendu ? On est mieux là qu’à étudier. Tu trouves ? En plein soleil ! Fallait pas venir. Le pot ! Tant mieux s’il tombe ! Laissez-moi. Te laisser ? Si tu fais des bêtises jeux On va encore trinquer. Venez. Qu’y a-t-il ? J’ai été brillant, pourtant on a été punis. C’est injuste ! Allons-nous-en ! Quoi ? J’en prends la responsabilité. T’en es sûr ? On est attachés. On est punis comme toi. Puisque vous m’avez soutenu, je vous soutiendrai quand mère vous frappera. On n’a pas la peau dure comme toi. Je ne veux plus étudier. Shi-Yu ! Mère. Tes livres jeux Ton visage ? C’est le professeur. Confucius dit jeux Hsiao-Yu, Mei-Yu ! Mère. Que vous est-il arrivé ? Je vous avais dit de surveiller votre frère. On n’y est pour rien, il jeux Eh oui, mère jeux On a dû faire des courbettes à un Mandchou. Il n’a pas pu avaler ça. Eh oui. Tu as fait des bêtises ? Ces Mandchous nous maltraitent. Je suis obligé de m’en mêler. Le professeur m’a forcé à rester en plein soleil. Les frères aussi. Je ne veux plus étudier. Descends de là ! En voulant jouer les héros, tu provoques des catastrophes. Le maître Wumei t’a déjà sauvé une fois de la mort. Oui, mère. J’ai eu tort. Vaurien ! Je serai sage. Ils n’ont plus besoin de me surveiller. D’accord. Attachez-le chaque fois qu’il sortira de la maison. C’est encore pire. C’est vrai. Et s’il recommence, je vous frappe. C’est invraisemblable. Je vais le tuer ! Tsui-Hua. Il n’a rien à faire à l’école ! Il a ridiculisé l’inspecteur. Non, c’est lui jeux Je vais te tuer ! Mon époux. Vaurien ! Laisse, je m’en charge. D’accord, vas-y. Frappe-le de toutes tes forces ! Tu ne hurles pas de douleur ? Il a la peau dure. Mère l’a bien entraîné. Ça suffit ! Ce qu’il peut m’énerver ! Ça suffit ! Remercie ton père. Merci père. Vaurien ! Pour mon père, M. Liu. Attrape ! Moine, mon cerf-volant ! Il est là. Je te le rends. Vous l’avez abîmé. C’est toi qui l’as abîmé. Vous refusez de l’admettre ? Remboursez-le-moi ! Compris ? Mère arrive. Maître, c’est un malentendu.



Remonter