PUB







TOUCHES:

Super Dragon Ball De Violents Combats, Super Dragon Ball De Violents Combats jeux, Jeux de Super Dragon Ball De Violents Combats en ligne, Jeux de Super Dragon Ball De Violents Combats gratuits en ligne

Mais cela ne se passe pas vraiment comme œ. Tu ne sais jamais au juste ce qui passe par son cœur. Et cela… …ne coïncide jamais avec le tien. Vous voyez le magasin là derrière? L’horloger? C’était le magasin de mon père. Toute mon enfance s’est passée là. Ah bon? c’est à qui maintenant? On y va pour regarder des montres? Vous voulez bien? ce serait drôle? Une autre fois. Neval Banas. Excusez-moi. Vous tous. J’ai fait un cauchemar. J’espère que œ n’est pas un cauchemar récurrent. Sinon vous allez démolir la baraque. Maman, je vais me recoucher si j’ai n’en à faire. -Allez bonne nuit. -Allez. Donnez bien. Reposez-vous bien les enfants. Sultan tu rangeras tout œ demain. Faites de beaux rêves M.man. Allez. Vous allez bien n’est-ce pas? Reposez-vous bien. Bonne nuit à vous, Mmesüreyya. Même à l’âge qu’il a, tant que Deniz n’est pas rentré je ne peux donnir. Je l’écoute monter, marcher dans le couloir et ouvrir doucement sa porte. Je fais semblant de donnir. Lui le sait mais fait semblant de ne pas le savoir. Il s’allonge à côté de moi. Dès fois on s’endort comme ça. Depuis sa naissance, j’ai pensé que je devais le protéger. c’est un drôle de sentiment. Une douleur permanente. Je ne connais pas votre histoire… …mais je sais reconnaître la douleur. La souffrance peut éloigner ou unir étemellemenl les gens. Deniz sait reconnaître celui qui souffre. Il était conscient du lien entre vous. Deniz choisit les gens. Il les a toujours choisies. On a retrouvé un cadavre dans le Bosphore. On doit aller demain pour l’identi?er. J’aimerais que vous veniez aussi. Süœyya sovsal- Moi aussi je viens maman. Dans ce genre de situation, je regrette d’avoir cessé de fumer. Ali Karabulut. Mon petit! Bienvenu. Bien trouvé. T’es monté si vite. Je n’ai pas voulu qu’elles se fanent. T’aurais pas dû. Merci, elles sont très belles. -Toi aussi tu l’es. -Mais non. Comme d’habitude. Mets-toi à l’aise. Je reviens tout de suite. -C’est beau chez toi. -Merci. La vue est magni?que. Mais je le le dis tout de suite… …ne l’attends une table comme celle de Süœyya. Je sens de bonnes odeurs. Et puis chez Süreyya …c’est Sultan qui cuisine, et Sibel qui s’en vante. Bonsoir, soyez le bienvenu. Ômer. Je suis le man‘ de Neval. Bienvenu donc. -Enchanté. -Moi de même. Prenez place s’il vous plaît. Mettez-vous à l’aise. Oman, pardonnemoi, j’ai pas pu vous présenter. Ômer, mon man‘. Il y a un an que j’ai… …découvert votre livre grâce à Deniz. Et il m’a beaucoup plu. Vous avez réussi à faire lire les contes de la tradition orale grâce à un langage moderne. C’est Neval qui |’a lu d’abord. Puis elle a insisté pour me le faire lire et… …elle avait raison. Tu ne m’avais pas dit que tu l’avais lu. C’est vrai? J’ai dû oublier. Ton livre est vraiment beau. J’aurais tant aimé… …être libre comme un auteur, ne dépendre de personne. Nous architectes, souvent restons coincés entre des chiffres, des formules. Je suis jaloux de vous. Vous ne devez pas l’être de moi. Moi, j’ai cessé d’écrire depuis longtemps. Sérieusement? Et pourquoi donc? -Je vais chercher le dessert. -Non, non.



Remonter