PUB





TOUCHES:

Super Didi Maison Cuisson 32, Super Didi Maison Cuisson 32 jeux, Jeux de Super Didi Maison Cuisson 32 en ligne, Jeux de Super Didi Maison Cuisson 32 gratuits en ligne

T’as entièrement raison. Partout au Mexique, il n’y a que des petites tortillas. T’es forte. On fait semblant qu’il est l’heure… C’est toujours l’heure. Toujours l’heure d’une bière. Je dois y aller. Je me lève tôt. Quoi ? Je dois y aller. Il doit aller bosser à la crèche. C’est ça, Art. À plus, Pat. À plus, James. Eddie. Salut, mon pote. Je n’aime pas me voir comme un accro au jeu, mais… je n’arrête pas de jouer et de perdre, donc… Je ne suis pas . Et ce sentiment de n’avoir rien, d’être un loser, et d’être fauché, il s’installe, et… c’est ce sentiment que je poursuis. Je ne veux plus rechercher ce sentiment. Parce que c’est un sentiment affreux. D’où ma présence ici. Je cherche à… arrêter de poursuivre cette merde et trouver une solution. Mon moment préféré. J’adore. Merci. C’est à toi. Je te remercie. Je suis fier de toi. T’assures. Merci. Il y a un petit bonus. C’est quoi ? Chaque semaine, j’ajoute un petit extra aux gars. Vas-y, éclate-toi bien ce week-end. Fais-toi plaisir. Merci. Compte sur moi. À lundi. Bon, allez… Allez… Pas de bêtises. J’ai dollars. Je suis pété de thune ! Fais attention. Salut. Coucou. Tu es ravissante. Elles sont pour toi. Tu es tout beau. Merci. Prête ? Oui. Cette affaire m’intéresse plus que ce que j’aurais cru. Je ne pensais pas aimer, mais si, en fait. Et elle est structurée ainsi : Ron possède actuellement toutes les actions de la société. Mais, contractuellement, la moitié m’appartient. C’est son rêve à lui, ça devient le mien, qu’on en possède chacun %. L’argent que j’aurai économisé me servira à acheter des parts. Certains boulots supplémentaires permettront une conversion en actions, jusqu’à ce qu’on soit à -. Ensuite, on dirigera la boîte ensemble. On pourra faire ce qu’on veut. Là, elle est assez prospère, mais elle pourrait encore évoluer. On pourra la transmettre à nos enfants et… Désirez-vous un dessert ? Je vais vous laisser les cartes. Merci. Je vous en prie. Merci. As-tu envie d’un dessert ? Pas vraiment. “Pas vraiment” ? Tu n’aimes pas ici ? Ce n’est pas mon genre d’endroit… Ce n’est pas le mien non plus. C’était juste pour t’impressionner. C’est vrai ? Oui. Je l’ignorais. Tu sais quoi ? Quoi ? Allons dans mon genre d’endroit. Bien. Oui. On va s’éclater. Eva, je ne veux pas faire ça. Oh que si. Vraiment pas. Tu vas le faire, vu ? Non, franchement. Tu dois danser ! D’accord ! D’accord. Je vais essayer. Juste danser. Allons-y. Dansons. Allez ! Un, deux, trois. C’est ça ? Un, deux, trois. C’est ça ! Un, deux, trois. C’est ça ! T’es y quand tu danses. Tu parles ! Non, t’es y. Oui, je sais. Prête ? Vas-y. Allez ! Juste toi. Allez. Vas-y. Je dois te laisser. Laisse-moi entrer. Tu ne peux pas. Je serai discret. Non. Archi-discret. T’es fou ? Laisse-moi entrer. Ma mère et ma fille sont là. Je serai si discret qu’elles n’en sauront jamais rien. Je partirai vite. Chut. Je ne m’éterniserai pas. S’il te plaît… Mon Dieu. Non. Gâche pas tout. Non. Ça va trop vite. Je sais. Je dois y aller. Attends. Salut, abruti. Cherche l’erreur. Je ne sais pas. Il est dans ma main, pas la tienne.



Remonter