PUB





TOUCHES:

Jeux de Super Cuisine Des Pays: La Turquie en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

et tu exagères un peu la lippe… ça marche. Comme ça ? Je vais laisser son visage un peu tranquille et commencer à le travailler au corps. Avec son gros bidon ! Enfin. Monet. Rodin. Bonjour, Paul. Vous savez que vous avez de jolis refus en commun ? On vous a refusé trois fois aux Beaux-Arts. Paul, lui, doit se contenter de deux refus. Les professeurs sont tous des châtrés, des jean-foutre. Sans rien dans le ventre. Je ne sais pas si c’est des jean-foutre, mais vous avez raison, on n’y apprend rien. Ni à modeler, ni la lumière, absolument rien. Merci. Votre bronze dans mon atelier est vraiment vivant. Comment leur expliquer qu’il n’y a pas de chair dans les idées ! Cézanne ! Cézanne ! A ans, j’étais personne. Ils ont pas voulu de mon Homme au nez cassé, refus de mon Saint Jean… Et les concours pour les monuments : Refus et regrets, toujours ! Alors un bon conseil, Cézanne : N’écoutez personne ! Remettez-vous au travail. On ne trouve la beauté que dans le travail. Sans lui, on est foutus. Relevez-vous, relevez-vous ! Pardonnez-moi. Je suis un peu bringuebalant. Messieurs, passons à table. Clémenceau nous rejoindra plus tard. Quand je dirai que je vous ai serré la main… Vous m’avez aidé à comprendre la lumière, les nuées, et les cathédrales aussi, que j’aimais déjà tellement avant. C’est magnifique, Monet. On dirait de la vraie chair. Regarde toutes ces petites vagues. Légères. Insoupçonnables. Quelle merveille ! Touche. Tu sens ? Ce ne sont que des petits soubresauts, des petits chaos… C’est ce qui rend le marbre si vivant. Toutes ces petites facettes admirables. On les croirait pétries sous des caresses et des baisers. Il n’y a que chez les Grecs qu’on trouve cette adoration de la beauté du corps humain. Je voudrais te faire une proposition… mais je veux pas que tu le prennes mal. Ta belle jeune fille à la gerbe… Dis-moi. Je voudrais l’utiliser pour… Une autre version ? Non, pas du tout. Je n’ai pas l’intention de changer la position de ses bras, ni celle de ses jambes, d’ailleurs. Tu me flattes.



Remonter