PUB





TOUCHES:

Super combattants, Super combattants jeux, Jeux de Super combattants en ligne, Jeux de Super combattants gratuits en ligne

Super combattants la fin du voyage. Puisje m’asseoir ici ? Qu’atil dit ? Nous devons descendre avec nos passeports. Pourquoi les veulentils ? C’est l’armée régulière. Il faut sortir. Pas question. Ils vont tous nous tuer. On m’avait garanti “un voyage sans danger”. Calmezvous. J’essaie de calculer nos chances d’en sortir vivant. C’est un scandale. Je n’ai pas terminé. Vous devriez plutôt considérer que perdre un repas est un moindre mal. J’en aviserai le consul. De quel droit osentils ? L’air frais est mauvais pour ma santé. Ne faites pas l’idiot, nous sommes en pleine guerre civile. Je suis citoyen allemand. Je ne crains rien. J’éteins les phares. Autant ne pas attirer l’attention. Je ne comprends pas le moindre mot, mais ne t’avise pas de répéter ça. Voilà, mon garçon. Tout ce ramdam pour un homme ! Pourquoi l’aton arrêté ? C’était probablement un espion cherchant à regagner son camp. Perdu Lotus Bleu. Devons avoir Lys Rouge. Minuit. Li Fung capturé. Stoppez Shanghai Express à tout prix. Ce soir. Minuit. NUMÉRO Que voulezvous ? C’est un long voyage. Je me sens seul. Votre compartiment est prêt. Ce papa poule va finir par passer les bornes. Excusezmoi. Que vous atil dit ? Quelque chose qu’il aura sûrement l’occasion de regretter. Je n’y comprends rien, M. Chang ? Vous êtes Chinois ? Blanc ? Vous êtes quoi ? Ma mère était Chinoise, mon père était blanc. Vous ressemblez plus à un Blanc. Je n’en tire aucune fierté. Ah non ? Absolument. Il vaut mieux être un Chinois ? Oui. Que peut espérer un Chinois ? Naître, manger du riz et mourir. Quel pays ! Buvons un coup. Voulezvous rester seul, Docteur ? Pas du tout. J’allais rentrer me coucher. Ne me laisse pas te retenir. Je pensais qu’il était encore tôt. Quelle heure estil ? h . Tu as gardé la montre que je t’avais offerte. Je craignais que tu le remarques. Mes cheveux étaient longs. Je m’en souviens parfaitement. Tu comptes t’attarder à Shanghai ? Je crois. Alors nous nous reverrons souvent. Peutêtre. Qu’astu fait tout ce temps ? J’ai repris le service deux ans en Inde après notre débâcle. Un retour en Angleterre avant d’être nommé en Mandchourie. Tu as l’air d’avoir mené une vie bien solitaire. Pas vraiment. Ce fut une vie pleine d’excitations. Tu parles de femmes, j’imagine. Difficile de te trouver une remplaçante. Astu bien cherché ? Pas particulièrement. Je ne voulais plus souffrir. Toujours cette pointe d’égoïsme. Tu ne penses qu’à ta souffrance. Je proteste. J’ai été le seul à souffrir. Tu m’as quittée sans un mot à cause d’un petit jeu destiné à te rendrejeux jaloux. Je voulais m’assurer que tu m’aimais. Au lieu de quoi, je t’ai perdu. J’en ai bien souffert et je l’ai probablement mérité. J’ai été idiot de te quitter. Si seulement tu me disais qu’il n’y a eu aucun autre. J’aimerais te le dire, mais cinq ans en Chine, c’est quand même long. Si on pouvait me les rendrejeux Qu’en feraistu ? C’était couru. Tôt ou tard, on se serait séparés. Sans jamais peutêtre se revoir. C’est faux. Nous serions retournés en Angleterre nous marier et vivre heureux. Si on me rendait ces cinq années, j’agirais différemment.



Remonter