PUB





TOUCHES:

Super Camion D’En Haut3, Super Camion D’En Haut3 jeux, Jeux de Super Camion D’En Haut3 en ligne, Jeux de Super Camion D’En Haut3 gratuits en ligne

de dégoût La voilà ! C’est elle ! Je la reconnais, c’est maman ! Pas de doute, c’est Olympe de Wolfen radio Il éternue. radio Berg. Police, mains en l’air ! Personne ne bouge. Scarlett, fuyez. Scarlett ? Embarquez-moi ces touristes. Ils ricanent. La Loupianka, prison. Tout le monde descend ! Gémissements de Tom et Loulou Ça va, Tom ? Super. Le cauchemar continue. Bravo ! Après le musée des horreurs, la prison. Merci mam’zelle Scarlett. Tu râles mais grâce à elle, on sait que maman existe. Ouais, en peinture. Génial. T’es jamais content. Ça sert à rien de discuter. Faut dormir. Demain, il fera jour, t’inquiète pas. Aie ! Ça pique, y a quoi dans cette paille ? Je n’ai rien à déclarer. Vous ne tirerez rien de moi. C’est notre tailleur, cette pelote d’épingles ? Que fait-il là ? Simon-Edgar Finkel ? C’est nous, Loulou et Tom. Aïe ! Tom rit. Monsieur ! Ouh ouh ! Sortez, n’ayez pas peur. Vous ne craignez rien, on est en prison. Je n’ai rien à déclarer. Vous ne tirerez rien de moi. Non, rien à faire. Tom soupire. Du coup, on fait quoi ? Ce qu’on avait prévu. On dort. Je n’ai rien à déclarer. Dormir, t’en as de bonnes, toi. Faudrait que le hérisson baisse le son. Pense à quelque chose d’agréable. Je veux bien, quoi, par exemple ? Maman. Il ronfle. Je n’ai rien à déclarer. Et allez ! La stéréo, maintenant. C’est pas vrai. Une carotte. Je n’ai rien à déclarer. Vous ne tirerez rien de moi. carottes. Je n’ai rien à déclarer. carottes. Vous ne tirerez rien de moi. carottes. Je n’ai rien à déclarer. Rien de moi. Rien à déclarer. Cliquetis métallique Fracas Cri effrayé Tom hurle. Silence, pusillanime créature. Vous êtes qui ? Captain N, commando de libération. Si c’est pour nous, c’est pas la peine. On est ici pour retrouver maman. Toi, poupoute. C’est pour lui qu’on vient. Simon-Edgar, c’est nous. Cool, on se détend. Le lièvre bégaie. Le syndrome du hérisson. Une fois qu’il se fout en boule, c’est plié. Il a l’air bloqué, Captain. Il passera pas par là dans cet état. On sort par l’intérieur, mais faut y aller en force. Eh ouais ! Tom rit. Pour bien faire, faudrait un bélier. Grognements du blaireau C’est quoi, ce bord radio On fonce ! Halte-là ! Gémissements du garde Musique trépidante Coups de sifflet Piétinement des policiers Halte-là, haut les mains ! Simon-Edgar ! Réponds, Simon ! Gémissements inarticulés Hors-service. Faut se le coltiner jusqu’à la forêt. Ah non, on n’a rien à faire en forêt. Je t’ai pas demandé de nous coller, Carni. Carni ? C’est quelle langue ? Carnivalier. Vous êtes là pour le festival, non ? Pas du tout, je vous l’ai dit. Écoutez ! Nous, on y va. Coup de sifflet Emmenez-le ! Le hérisson tente de parler. Coups de sifflet C’est par où, le centre-ville ? re à gauche. Au plaisir de pas vous revoir, désagréable personnage. Coups de sifflet Petits cris des fouines Par là ! re fois au festival de Carne ? Les réceptions sont toujours un succès. J’ai les crocs, pas vous ? Boulettes de rossignol. Cri surpris Mais, qu’est-ce radio Le lapin, il est vivant ! Grondements Loulou ? Coups de sifflet Vite, faut pas moisir là.



Remonter