PUB







TOUCHES:

Super Autobus De École De Licence, Super Autobus De École De Licence jeux, Jeux de Super Autobus De École De Licence en ligne, Jeux de Super Autobus De École De Licence gratuits en ligne

Eh bien, quand on aime quelqu’un, on essaie d’arranger les choses. On ne laisse pas tomber. Tu dois faire très attention. Tu n’auras peut-être plus ça. Je ne peux plus continuer avec toi, Edward. Je ne peux plus continuer. Susan… Tu ne peux pas toujours t’enfuir. Allez. Allez. Oh, merde. Allez. Je te l’ai dit, je ne sais rien de cette histoire. Va le leur demander. On se revoit dans une minute, d’accord ? D’accord, mon beau ? On va aller à mon chalet. C’est à White Creek, près de la caravane où ils ont amené votre famille. Vous me suivrez. Assieds-toi. Oh, Seigneur. Je vais être malade. Tony, venez ici, vite. Servez-vous de ça, d’accord ? Tirez-lui dessus s’il se comporte mal. Hé, vieux, c’est illégal. Sinon, tu m’aurais amené au poste, pas dans ce foutu chalet. C’est légal pour nous, mon gars. Il n’y a pas de nouvelle preuve. Ah non ? Amenez-moi au poste si vous avez une nouvelle preuve. C’est mieux ici. C’est plus calme. J’ai dans l’idée que tu as déjà fait ça. Si vous croyez me faire avouer, ça ne fonctionnera pas. Oui, et si je te racontais que ton ami Lou Bates t’a impliqué dans le meurtre des Hastings ? S’il avait fait ça, vous m’auriez arrêté. Ne t’inquiète pas, on t’amènera au poste. Ne t’inquiète pas. Qui est-ce ? Eh bien, regardez-moi ça. Enfant de chienne. Très bien. D’accord, allez, mon gars. Viens par ici. Lou, qu’as-tu dit à ce type ? Mais rien. Tu lui aurais dit que j’ai tué la famille de cet homme. Quoi ? Il m’a dit la même chose de toi. Tu es un homme de loi. C’est quoi, cette merde ? Allez vous faire foutre tous les deux. Avez-vous une dernière chose à vous dire ? Je crois que ce qu’on devrait faire, Tony, c’est de les tuer maintenant. Ce sera dur pour eux de ne pas savoir quand ça arrivera. Peut-être que Ray sera tué pour avoir résisté à son arrestation, hein ? En arrivant tard chez lui, il pourrait se faire tuer par un cambrioleur. Tu n’es pas confortable, mon gars ? Viens par ici. Oui, on dirait que tu n’es pas confortable. Quoi ? Je suis désolé. Qu’est-ce que tu dis ? Je ne te tuerai pas, mon gars. Je suis un policier. Quoi, tu vas pleurer ? Est-ce que tu vas pleurer ? D’accord. Eh bien, puisque tu es si inconfortable… Tony, venez par ici. Prenez ça. Viens par ici. Je vous en prie, non. . Par ici, par ici. Par ici, d’accord ? Bien. Hé, hé. Et moi ? Je ne suis pas confortable non plus. Ah non ? D’accord, viens. Et voilà. Libre comme l’air. D’accord ? Que dis-tu de ça ? Qu’en dites-vous, Tony ? Que devrions-nous faire d’eux ? Qu’allez-vous faire ? Qu’allez-vous faire, mon gars ? Allez. Allez. Partons. Il a une arme. Bobby ? Tirez, Tony. Tirez. Revenez ici, petits enfoirés ! Non, non. Non, s’il vous plaît. Ça va ? Je sais que je vais le regretter. Je le regrette déjà. Tu sais que je suis catholique, je suis contre l’avortement. Je suis désolé. Je me sens si inutile. Tu es tout sauf inutile. Tu sais toujours quoi faire. Merci. Je ne crois pas que je pourrai regarder Edward à nouveau, après avoir fait ça à son enfant. Il ne le saura jamais. Qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que j’ai fait ?



Remonter