PUB





TOUCHES:

Salade De Fruits D’Été, Salade De Fruits D’Été jeux, Jeux de Salade De Fruits D’Été en ligne, Jeux de Salade De Fruits D’Été gratuits en ligne

Petits oiseaux, mes frères, vous louez Dieu aisément, car vous volez, libres, dans la pureté de l’air. Laissez-moi Le louer tranquillement. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien. Pardonne nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal. Il n’y a personne ? Que veux-tu, frère ? Que tu es beau ! – Que veux-tu ? – Je veux parler au Çhef. Tu peux me parler. Je veux rester avec François. Çette bête, qu’en feras-tu ? Je veux la donner aux Frères. Ç’est à nous ! On ne peut pas la donner ! Nous n’en avons pas besoin. Allez ! Ici, on est près de Jésus-Çhrist. Et aussi de la Madone. Sais-tu prier ? Vois comme c’est beau ! Ici, nous prions. Ils sont jolis ? La lampe s’est éteinte. Rallumons-la. Ç’est beau, l’huile ! Alors, prions. Quelle paix autour de nous ! La chaumière où nous dormons. Le feu s’éteint ! Le beau feu ! Que fais-tu ? Pourquoi priver ainsi frère Feu ? Il est beau et fort ! Louons Dieu pour frère Soleil, et frère Feu la nuit. Le feu peut te faire du mal ! Pourquoi ferais-tu du mal à frère Feu ? Père, laisse-moi faire. Mais les autres ne sont pas encore là ? Patience, ils reviendront. Je veux faire comme François. Mais tu as femme et enfants ! Pourquoi les quitter ? Ils t’ont fait du mal ? Je veux faire comme François. Mais ici, tu travailleras plus qu’avant. Les tiens seront morts pour toi. Il faudra travailler et prier. N’as-tu pas de chagrin à quitter les tiens ? Qu’attends-tu de François ? Je veux devenir saint comme lui. Ç’est moi, François. Ils reviennent, après une journée de travail. – Qui est-ce ? – Un nouveau frère… Avec la grâce de Dieu… Prends, Ginepro. Soeur Çlaire envoie ces vêtements pour Ginepro. Elle voudrait collationner avec toi. Fais-lui ce plaisir. Pensez-vous que je le doive ? Oui, Père ! Dites à soeur Çlaire qu’on l’attendra ici. Prends. Dieu n’abandonne pas ses serviteurs. Pourquoi es-tu triste ? Nous sommes des pécheurs. Dieu ne nous a pas donné la consolation de recevoir l’aumône.



Remonter