PUB





TOUCHES:

Jeux de Stuart extrême de la planche à roulettes Aventure en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

l sale temps ! Je voudrais me réchauffer chez eux. Est-ce qu’ils se sont levés ? Qu’as-tu vu la nuit, hibou ? Attends, ne te dépêche pas. Pavle, le commissaire veux que je sois son aide. Je dois signaler n’importe quelle infraction, compris ? Et que fais-tu là ? Ça sent bon. Je suis venu pour savoir ce que c’est. Quelle est cette viande ? Du lièvre. Aux longues oreilles ? Comment as-tu fait ? Comme ça. Le lièvre détale, mais tu Pavales ! Tout peut arriver. Quand les rêves deviennent réalité. Un peu de chance le lapin saute. Directement dans ta cocotte. Tout peut arriver. Quand les rêves deviennent réalité. Le lapin se fait cuire, se fait rôtir, Se fait épicer se fait servir. Arrête, Pavle, tu es fou ? Nous servons avec entrain. L’uniforme, c’est pas pour rien. Nous qui sommes les défenseurs, On a du pain, mais pas de beurre. Que vous soyez coupables ou non. Nous vous arrêterons. La loi est pour tout le monde, Votre place est en prison. Fais ton rapport. Mon commissaire, rien d’important cette nuit dans notre quartier. Bon appétit. Quoi de neuf chez les ouvriers ? Dzibo n’a pas dit s’ils préparent une émeute ou des troubles ? Ne vous inquiétiez pas, tout est calme. Très bien. Ôtez-moi ça ! Poursuivez. Un veau entier a été pris dans la boucherie. Vous l’avez retrouvé ? Non. On l’a déjà mangé. Plus loin. Le propriétaire Gueork s’est vu voler un chariot de bois. Un veau, je veux bien, mais un chariot de bois ! Tu comprends ? Un chariot ! Ca ne s’emporte pas dans un sac ! Quel malheur avec ce bois. Les uns l’emportent sur soi, les autres dans un chariot. Comment comprendre s’il est volé ou pas ? Monsieur, le boucher Mikhaka demande une audience. Faites-le entrer. Bonjour. J’ai acheté hier un veau à roubles. Je l’ai paré et suspendu à un croc. Comment a-t-il été volé ? Si je savais, si je connaissais le voleur en ligne Où était-il quand on l’a volé, réponds. Dans la boucherie. Toi, où étais-tu ? Là-bas, commissaire, je dormais derrière le comptoir. Il dormait ! Tu dormais ? Il y avait quelqu’un à part toi, un vendeur peut-être ? Oui, mais je l’ai chargé d’une commission. Et le veau n’est plus là. Il ne s’agit pas de lui. Je l’ai payé roubles ! Argent en l’air. Arrête de me parler du veau. J’y pense toujours. C’est de ta faute ! Fallait pas dormir. Mais ça n’y est pour rien en ligne Je vous prie de partir. Monsieur le commissaire a des choses plus importantes. Vous oubliez Dieu ? Mon affaire n’est pas une affaire ? .J’ai tué le veau, je l’ai paré et je l’ai suspendu à un croc. Eh bien ! Tué — et un ! Préparé — et deux ! Rôti — et trois ! Tu as déjeuné et dîné avec. Et tu viens maintenant déposer une plainte, hein ? Tu veux nous tromper ? Je te connais bien, sale voleur ! Sangsue ! Malheur de tout le quartier ! Faites un procès-verbal. Pourquoi ? Il faut respecter la loi. Tu oses élever la voix ? Sur l’autorité ?! Ménagez vos nerfs. Emmenez-le ! Jetez ce gredin au cachot ! Après un jour ou deux, il deviendra doux comme un agneau. Mais où me traînez-vous ? Incroyants ! Où est la vérité ?! J’ai acheté un veau, je l’ai paré,



Remonter