TOUCHES:

SpongeBob Grande Aventure Temps, SpongeBob Grande Aventure Temps jeux, Jeux de SpongeBob Grande Aventure Temps en ligne, Jeux de SpongeBob Grande Aventure Temps gratuits en ligne

Oui, de toi. Qu’est-ce que c’est? Bonjour, monsieur. Bonjour, monsieur. Entrez donc. Que puis-je faire pour vous? Si c’est pour une chambre, vous vous trompez de quartier. Il faut que je vous expose mon cas. J’étais à Waterloo. A Waterloo? Vous étiez à Waterloo? Alors, je vous serre la main. Vous y étiez aussi? Non, mon père y était. Ce fut sa dernière partie de campagne. S’appelait-il Morel? Non, Pipelet, comme moi. Dommage. Quoi? C’est un Morel que je cherche. J’en ai un quand même, un Morel. Ah! Je ne me suis pas trompé. Un Morel m’a sauvé la vie.. ..sur le champ de bataille. Le mien n’a pas porté l’uniforme. Peut-être un frère. J’ignorais qu’il en avait un. Pourrais-je le voir? Facile, suivez-moi. Voilà des années que je cherche celui auquel je dois la vie. A défaut de lui, sa famille. Sans lui, je ne serais pas là. Ce serait dommage pour vous. Je vais faire le marché. Va, mon petit lapin. Waterloo! On peut dire que vous revenez de loin, vous. La défaite ne vous a pas trop mal réussi. J’ai eu de la chance. C’est ce qu’il y a de plus sûr. On était pleins d’espoir en . “Ça ira, ça ira, ça ira”. Ça va de plus en plus mal! Après les chansons, les discours. Après le canon, les pétards. Du bruit, toujours du bruit. Ça va mal. Oui, ça va mal. Mon père, lui, il n’a pas eu de chance. La guerre, c’est le seul spectacle où les malheureux sont toujours.. ..aux premières loges. Après avoir laissé une jambe au vestiaire, ..il s’est endormi avant la fin. Pauvre homme. Ils frappent. Oui? Madame Morel. M. Morel, une visite pour vous. Monsieur Morel! Permettez-moi de vous embrasser. C’est le souvenir de votre frère qui m’a conduit jusqu’ici. Je n’ai jamais eu de frère. Oui, vous étiez fils unique. Mais vous aviez bien un oncle ou un cousin Morel? J’avais un oncle. C’était votre oncle Morel. C’est à lui que je dois la vie. Mais Jeux Je ne comprends pas. Moi non plus. Votre oncle Morel m’a sauvé la vie à Waterloo. Je ne savais pas. Moi non plus. Je le sais, moi. Je ne veux même me souvenir que de cela. Mais à qui ai-je l’honneur? Marquis de Sambreuil. Mais, dans les circonstances actuelles, simplement un ami. Mon vieux Morel! T’as pas trouvé Marie changée? Non. Je lui trouvais l’air rêveur. Je me demandais Jeux Quoi donc? Je me demandais si elle n’était pas amoureuse de moi. Imbécile! Tu me rassures, ..la pauvre gosse! Emportez tout ça dans la loge, les enfants, c’est pour Marie. C’est quoi cette voiture? Quelqu’un déménage? Un nouveau locataire. Prenez d’abord ce panier à bouteilles. Dis donc, mon garçon! Pardon, monsieur le marq Jeux Viens. Bonjour, M. Pipelet. Bonjour. Bonjour. Qui est le bonhomme devant la porte? Un grognard de Napoléon qui se prend pour le Père Noël. Il a reçu un coup sur la tête à Waterloo. Il paraît qu’il est marquis. Pour payer une dette de reconnaissance, ..il comble les Morel. Quand il a su que Marie était orpheline, ..il a juré de s’occuper d’elle comme si c’était sa fille. Je crois que c’est vous qui nous portez bonheur. J’aimerais que ce soit vrai. Regarde mon couteau, y a un poinçon et une scie.



Remonter