PUB





TOUCHES:

Jeux de Soyons Beau: l’Automne Temps en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

Puis j’ai eu de l’eau jusque dans mon nez, et je suis descendu… …et je ne voyais plus rien. Haine. Ouais. Mon coeur ? Il y a un soucis ? Walter Padick. À quoi devons-nous ce grand honneur ? Quelqu’un a utilisé un portail ici, dans ta ville… …sans que tu le saches… …et a tué le démon protecteur. Pardonnez moi, Monsieur. Nous trouverons qui est cet intrus et où il est allé. Déjà sur le coup. Sois un bon chien. Ce sang est humain. Un garçon Son aura est pure. C’est donc ainsi qu’il a traversé. Monsieur ? Les démons protecteurs sont des êtres incroyables… …mais un pouvoir psychique vraiment puissant peut les renverser. Un garçon avec une aura suffisamment forte pour tuer un démon ? Bingo ! Monsieur, Deux des nôtres n’ont-ils pas eu des soucis avec un gamin hier ? Ne mange pas ça. Je ne veux pas avoir à te porter le reste du chemin. Roland ? Qui sont-ils ? Des Taheen. Ils appartiennent à Walter. Ne t’éloigne pas dans les bois. Ce n’est pas sûr. Mais c’est vous qui êtes parti. Tu disais que tu avais faim. Quoi ? Vous avez des parcs d’attraction ici. Ces anciennes structures datent d’avant que le monde change. Nul ne sait ce qu’elles sont. C’est un parc d’attraction. Je vous ai vu le battre. Il y avait un champ couvert de cadavres. C’était notre dernière bataille. J’ai perdu mon père ce jour-là. Tu as vu ça ? C’était à propos de la Tour? Cette guerre ? Oui. Finis ton lapin. C’est un honneur de vous rencontrer, Monsieur. Qu’est-ce qui vous amène ? Comment pouvons-nous vous satisfaire ? Et bien, j’ai entendu dire que vous aviez perdu un gamin. Ce… Ce n’était pas notre faute. C’était comme si le môme savait qui nous étions. Nous avons fait tout ce que nous avons pu… Nom et adresse. Tout est là. “Jake Chambers” Maintenant… …entretuez-vous. Du calme. Profitez du spectacle les amis. Vous n’avez encore rien vu. Tu dessines bien. Je ne sais pas ce que c’est. C’est une carte. Mon père m’a montré… une carte comme celle-là une fois. À l’intérieur du cercle, ton monde et le mien… …et plein d’autres. Personne ne sait combien il y en a.



Remonter