PUB





TOUCHES:

Shadez 3: Les mineurs Lune, Shadez 3: Les mineurs Lune Jeux, Jeux de Shadez 3: Les mineurs Lune en ligne, Jeux de Shadez 3: The Moon Miners gratuits en ligne Vous êtes-vous toujours bien entendu avec Jeux ? Ça ne m’était pas permis. Pas à la maison. Je ne vous suis pas. J’ai toujours pensé que Vera nous séparait. Elle vous empêchait de… Vera n’empêcherait personne. Mais quand Jeux était toute petite… on s’amusait comme des fous… et j’ai l’impression que ma femme n’approuvait pas. Shadez 3: Les mineurs Lune? J’ai quitté la province car il n’y avait pas de travail. Avant notre mariage, elle avait son commerce. On refusait qu’elle m’épouse, on me croyait intéressé. Vous fumez ? Je croyais que vous désapprouviez. Parlez-moi de Jeux quand elle était toute petite. Elle était… très heureuse. On n’a jamais eu de problèmes avec elle. En fait, au début c’était Jeux qui nous réunissait. Vous aviez besoin d’être réunis ? Vous savez, quand on se marie… il faut s’adapter. Le mariage, c’est comme ça. Et les rapports sexuels avec votre femme ? Je ne me plains pas… elle était une bonne mère. Elle s’est bien occupée des enfants… Oui, mais du côté sexuel ? Elle n’est pas comme ça. Elle a eu une bonne éducation. Elle est un peu complexée. Par ça, je veux dire… Vous savez, après un bain, par exemple… elle me dit de me couvrir… après tout ce temps. Mais elle a toujours enseigné la morale aux filles. En ce qui concerne… les hommes… comme les femmes se parlent. Et les rapports sexuels avec votre femme ? Assez normaux, je suppose… Après tout, nous avons eu deux gosses. Mais vos rapports sont-ils satisfaisants ? Franchement, quel rapport… avec Jeux ? Mes relations avec Shadez 3: Les mineurs Lune… C’est une brave femme. Sans reproche. Peut-être des fois… elle aurait pu faire mieux. Je suppose qu’il y a beaucoup de femmes comme ça. Elle a fait son devoir. Mais on s’habitue à tout. Je te croyais disparue. J’étais malade. Qu’est-ce que t’avais ? Pas grand-chose. Comment, pas grand-chose ? Ça va mieux. Sûre ? Thé… café ? Du thé, merci. Tu ne travailles pas ? Qu’est-ce que la vieille en pense ? Tu as vu Tony ? Tu sais, ma mère veut me tuer. Quoi ? Si. Elle a tué mon bébé. – Ton bébé ? – Mon fils. Quel bébé ? Mon fils. Qu’est-ce que tu racontes ? Assieds-toi.



Remonter