TOUCHES:

S’Échapper De La THK58 Adventure, S’Échapper De La THK58 Adventure jeux, Jeux de S’Échapper De La THK58 Adventure en ligne, Jeux de S’Échapper De La THK58 Adventure gratuits en ligne

Ça te ressemble pas, Yûsuke. Désolé. Bains publics Ça fait du bien. Je me demande d’où vient cette sensation de bien-être. Je crois que c’est mon moment préféré. “Harmonie des Anges”. Qu’est-ce que tu fais ? Désolée. Je ne t’ai pas donné la permission. Je suis désolée. Je suis vraiment désolée. Tu as fait pas mal de piano, à ce que je vois. Tu en joues de façon professionnelle ? Seulement avec des enfants. Je comprends mieux. Je n’aurais pas dû y toucher, je suis une étrangère. Ce genre d’instrument fait quasiment partie du corps de son propriétaire. Tu as des frères et sœurs, Mizuki ? Non. Je vois. Dans ce cas, tu ne peux pas comprendre. J’avais une sœur, huit ans plus jeune que moi. Quand j’avais dix-huit ans, elle en avait dix. Elle avait une grave maladie. Elle a beaucoup souffert, et elle est morte très vite. Le morceau de cette partition, “Harmonie des Anges” jeux Elle l’aimait beaucoup, et elle s’entraînait à le jouer toute seule. Tout le temps. À tel point que tout le monde en avait assez de l’entendre. Dès qu’elle faisait des progrès, la fois suivante, elle revenait à son rythme maladroit. Je n’ai jamais pu me l’enlever de la tête. Je ne savais pas. Alors jeux je jeux Ce n’est arrivé qu’une fois, mais je l’ai giflée très fort. “Tu devrais avoir honte de jouer aussi mal. “Il est temps de t’en rendre compte. “Ne touche plus jamais à mon piano !” À une petite fille de dix ans. Je ne sais pas ce qui m’a pris. À l’époque, j’étais un peu perdue. Peu de temps après, ma sœur est morte. Je n’ai plus jamais joué de piano. Du coup jeux mes parents ont voulu s’en débarrasser, mais je m’y suis opposée. Après de longues années à croupir chez mes parents, je l’ai finalement rapatrié ici. Bref jeux Cette histoire n’a aucun intérêt. Mais jeux aussi anecdotique soit-elle, elle reste enroulée à ma cheville telle la ficelle d’un cerf-volant. Plus je vieillis, plus cette ficelle me retient solidement dans le passé, au point que je pense ne plus pouvoir avancer. L’espace d’un instant, j’aimerais jeux pouvoir retourner à cette époque, de façon à présenter sincèrement mes excuses à Mako. “Pardon de t’avoir giflée. “Tu voulais juste “jouer du piano, hein ? “À chaque fois que j’en jouais, “tu m’enviais, hein ? “S’il te plaît, “pardonne ta grande sœur. “On se reverra au paradis. “Je serai devenue une vieille femme. “Mais souviens-toi de moi.” Je suis pétrie de regrets. Ils me hantent encore, ans après. Mako ! Je peux ouvrir le piano ? Viens. Assieds-toi. Encore une fois, depuis le début. Doucement, de manière souple. À ton propre rythme. Merci pour tout. Revenez nous voir. Oui, sans faute. Au revoir. Le bus est là ! Vite ! Tenez. Merci. T’aurais un truc contre le mal des transports ? Tu veux que je regarde ? Là ? Désolée, mais je ne sais pas où est le Dr Yabuuchi. Pour Mme Mizuki Yabuuchi. De la part de Tomoko Matsuzaki. C’est quoi, ça ? Mon porte-bonheur. Tu lui as envoyé une lettre ou quelque chose ? Je n’avais pas le choix. Je me disais que tu étais peut-être chez elle. Bien sûr que non ! Je ne m’étais rendu compte



Remonter