TOUCHES:

Scoobydoo S’Échapper De Coolsonian Aventure, Scoobydoo S’Échapper De Coolsonian Aventure jeux, Jeux de Scoobydoo S’Échapper De Coolsonian Aventure en ligne, Jeux de Scoobydoo S’Échapper De Coolsonian Aventure gratuits en ligne

Non. Bon, on disait que tu avais un café mais voilà, tu es imam. C’est tout faux. Je ne suis pas imam, moi. C’est faux aussi ? Dis-moi, qu’est-ce que tu veux ? En fait je cherche Selim. Mon père m’a envoyé pour le chercher. Il est sur son lit de mort, mon père. Il m’a dit d’aller chercher Selim. J’ai dit que mon oncle pouvait le faire mais il a voulu que moi, je le fasse. “Non,” m’a-t-il dit, “C’est à toi de le faire.” “Va chercher Ali Riza, il te dira où il est, Selim.” Sa mère s’appelle Fatos. Fatos ? Mais tu parles de Suat ! Mais oui ! Tu connais Suat, toi ? Suat, c’est mon père ! C’est ton père ? Oui, Suat de Bitola. Oui, je le connais ! C’est Suat, le Grand. Oui, il est grand. Mais pas si grand. Il était conducteur à longue distance. Oui, c’est ça. Il allait en Russie, en Moldavie Jeux Mais j’étais petit. Selim, il est où ? Il est devenu joueur de foot. Il joue à Jeux Tu dis que Suat est en train de mourir ? Quel homme il était Jeux Il disait que rien ne pouvait lui faire du mal. Il est mort alors ? Non, il n’est pas mort. Il n’y arrive pas. Mais tu l’as dit. Non, j’ai dit qu’il n’y arrivait pas. Vous voulez qu’il meure ? Mais non, bon Dieu ! Quoi ? Je vois que tu es dans la bonne voie. On peut le dire. Je ne voulais pas le donner devant la mosquée mais Jeux Qu’est-ce que c’est ? Pour toi. C’est mon père qui l’a fait. Mets-le dans ta poche. Mais c’est un cadeau pour toi. Je ne le veux pas ! Range-le ! Qu’est-ce que je peux faire ? Je ne veux pas de cadeau Jeux C’est Suat qui l’a fait ? Oui. C’est bon, range-le quand même. Il est où, Selim ? Mais regarde devant toi ! Cours en arrière ! Tire ! Le ballon en bas ! Bravo ! Bravo ! Très bien, mon gars ! Bravo ! Selim, vas-y ! J’arrive. Allez les gars ! Mets ton casque, mon gars. Il faut le mettre en moto. Faites gaffe, allez doucement. Bravo. Tu as une minute, mon frère ? Oui, mon frère ? Je cherche un certain Selim. C’est toi ? Pourquoi tu le cherches ? C’est toi ou pas ? Qui es-tu ? Sakip de Bitola. J’ai entendu I’entraîneur appeler ton nom mais j’ai voulu être sûr. Tu es Selim ? Oui, je suis Selim. Tu es Selim ? Oui. Je t’ai trouvé. J’y coupe court alors. Je viens de Bitola, je m’appelle Sakip. Mon père m’a envoyé te chercher. Il veut te revoir avant qu’il meure. Tu es mon frère. Nous avons le même père. Mais qu’est-ce que tu dis ? C’est vrai. Tu me fais chier, toi ? Pardon ? Tu me fais chier, toi ? Pas du tout. Ta mère ne s’appelle pas Fatos ? Elle ne s’appelle pas Fatos ? Ma mère n’a rien à voir. Dégage ! Ton père, n’est-ce pas Suat de Bitola, le conducteur de camion macédonien ? Il est aussi mon père. Je n’ai pas de père. Tire-toi ! Mon frère, où vas-tu ? Mais où va-t-il ? Mon frère ! Merde ! Quoi ? Bon Dieu ! Tu es qui, toi ? Au nom de Dieu ! Tu es voleur, toi ? Fous le camp ! Tu es qui, toi ? Tu me suis ? Non, mon frère. Le gardien du champ de foot m’a dit ton adresse. Je t’avais perdu, tu vois. Alors j’y suis retourné et on a bu du thé. Et puis il me l’a dit. Alors je suis venu ici pour t’attendre. Pourquoi m’attendre ? Crois-moi que je n’en ai pas envie.



Remonter