PUB





TOUCHES:

Santastic Santa, Santastic Santa jeux, Jeux de Santastic Santa en ligne, Jeux de Santastic Santa vgratuits en ligne

Surtout saint-julien et pauillac. Et ? Et Jeux rien. Ça peut toujours servir. Je lave tout à degrés, sauf ses chemises. Je les lave à . Tu laves ton linge comme tu veux, Jeanne. C’est quoi, ça ? minutes Jeux Parfait ! Mets les courgettes. Bon. Ben, voilà. Tu as appris. Oui. Je n’ai plus qu’à trouver un mec qui aime la ratatouille et la ratatouille. Hugo adore. Mais je te signale qu’il est pris. Je te laisse. Il faut que je passe au pressing. Tu sauras gérer ? Oui, t’inquiète. Je me débrouille. Je suis contente que tu te sentes chez toi. Pourquoi tu t’arrêtes ? Je suis nulle et ridicule. Pas du tout. Tu te débrouilles bien. Arrête ton char ! À côté de toi, j’ai l’air d’une enclume. Tu sais, on a tous commencé un jour. La première fois que j’ai vu Hugo, il était dans cette salle. Il donnait des cours de tango à toutes ces femmes. Il était superbe. J’ai tout de suite voulu être dans ses bras, à leur place. J’ai testé, l’autre jour. C’est pas mal. Ah ! Tu vois ? “Tu vois” quoi ? On va manger, non ? J’ai faim. À quoi tu joues ? À rien. Tu m’invites, je dois faire des trucs bizarres, faire tout ce que tu fais, tu me parles d’Hugo. C’est quoi, le plan ? Il n’y a pas de “plan”. Il n’y a rien. On ne s’est pas vues pendant ans. J’essaie Jeux qu’on soit plus proches, qu’on se connaisse mieux. J’ai le droit, non ? OK. Mais arrête de tout décider pour moi. Je fais ce que je veux. Je suis ce que je suis. Je ne serai jamais comme toi. Tu comprends ? Ça, je sais. Oui. Si tu avais été comme moi, tu aurais fait ce qu’on te demandait. Toi, tu as toujours dit non. Tu as de la chance. Je voulais être à ta place. Et moi à la tienne. On va peut-être trouver la bonne. Viens. On va manger. Excuse-moi. Je t’ai prise pour Jeanne. Je suis désolé. Tiens. Pour me faire pardonner. C’est déjà oublié. Ah oui ? “Paul Auster. “Cunningham. “Huston. Singer.” Tout ce que j’aime. La dernière fois que je t’ai vue, avant le Canada, tu lisais la Bibliothèque rose. Je m’en souviens. Toi, tu fumais tellement d’herbe que tu avais des yeux de lapin albinos. Ça te tente ? Oui. Oui ? Jeanne ne t’a pas dit que je m’installais ici ? Pas vraiment, non. Tu sais Jeux je comprends, si tu n’as pas envie que je m’incruste Jeux et que je fume toute ton herbe. Non. C’est bien. C’est bien, que tu sois là. Pourquoi tu es partie au Canada, du jour au lendemain ? Disons que Jeux j’étouffais, pour rester polie. Ma mère m’étouffait, Jeanne m’étouffait, je m’étouffais seule. Alors je bouffais comme un porc. Si j’étais restée, je Jeux serais rentrée dans le Guinness à la page “femme obèse et névrosée”. Tu as bien fait. Vu le résultat Jeux C’est ce que je me dis. J’ai fait kilos de ratatouille. Jeanne m’a dit que tu aimais ça. Elle fout quoi ? Elle devrait être rentrée. Une fugue. Elle m’a briefée comme si elle allait se tirer et tout me laisser. Elle est assez étrange, en ce moment. Je confirme. Avec ce qu’elle a stocké à la cave, on ne va pas mourir de faim. Vous avez entendu qu’on entrait en guerre ? Oui, je sais. J’ai vu. Tiens. Hou là ! Santé ! Attends ! J’ai appris ça, au Canada.



Remonter