PUB





TOUCHES:

Salon De Lutte, Salon De Lutte jeux, Jeux de Salon De Lutte en ligne, Jeux de Salon De Lutte gratuits en ligne

ils ont fait irruption dans ma chambre, ils ont tout foutu en l’air. Je vous signale d’ailleurs qu’il n’ont rien trouvé, j’ai rien à me reproché moi, ils n’ont pas le droit. C’est tout ! Ben ! oui, c’est tout. Je veux un avocat! Mais enfin commissaire, je vais prendre froid, je suis fragile, moi! Tu vois ta cam ! Eh ben ! On en parle plus. Si tu es raisonnable et si tu nous aides gentiment. ça te dit quelque chose ça ! Pascal Lastaldi? Alors ça, honnêtement, commissaire, connais pas. La photo, tu reconnais pas, non plus ! Pas du tout. Le deuxième sachet, tu l’as gardé ! La photo, c’est pas Sartet ? Ben ! Voilà ! Même compris, Que c’était des faux papiers que Sartet avait sur lui. Quand on l’a arrêté, tu vois ! Rovel, qui a fait ce travail là ? C’est pas mal. C’est du travail honnorable, j’ai connu mieux, mais..c’est du travail.. Je te demande pas une appréciation ni un qualificatif, je te demande un nom et une adresse. ça, c’est pas dans mes habitudes. Je peux pas, non vraiment, je peux pas ! Je comprends, c’est un cas de conscience. Parfaitement, ça les adresses, c’est pas possible commissaire. Ben, tu vois, je suis pas comme toi, moi ! Je vais t’en donner une adresse, et puis une bonne, Quai des Orfèvres. Allez, emballez-le. Commissaire ! Oui Je me souviens pas du nom de la rue, mais je sais y aller. Qu’est-ce que c’est ? C’est Raymond. c’est Raymond. Fais le entrer ! C’est vous Malik? A qui ai-je l’honneur ? Les présentations, on les fera tout à l’heure hein ! Allez, vous autres embarquer moi tout ça, et renvoyer Rovel chez lui. Je pense que tu reconnais ton travail. Je ne fais pas la photo d’identité. Comme vous avez pu le voir, je ne m’occupe que de la photo d’art. Écoute-moi bien, Malik jeux Écoute-moi bien Je suis tout à fait disposé à oublier que tu fais de la photo d’art. Sartet à besoin de papiers. C’est toi, qui lui as fait cela, donc, il a encore besoin de toi. Est-ce que tu l’as revu ? Commissaire, ces papiers c’est le passé. Vous voyez bien, que j’ai tourné la page. sinon je ne serais pas tombé dans la photo porno. C’est quand même une preuve ça ! Ne me demande pas si j’ai un mandat de perquisition. Eh ben ! voilà. On est arrivé, commissaire. Levallois Robert. Pereire René. Bosque-Charles. Spontini André. Haussmann Suzanne. Lequel est pour Sartet, Malik ? Aucun. Sartet, c’est devenu trop dangereux, commissaire. Personne ne voudra plus se mouiller pour lui, il est sous la ligne de flottaison. Donnez-moi les photos de ces passeports. Les photos Malik ! Je vais casser ta baraque en petit morceau, et tu sais très bien que je finirai par les trouver. Alors, donne-les-moi gentiment. Là-bas, commissaire. Parole d’homme. Voilà, c’est le négatif, mais je vous jure, il n’y a pas Sartet. Je peux vous le prouver en développant tout de suite devant vous. Merde! c’est foutu, c’est voilé. Tu vois, moi, je crois que tu as tort de faire ça. Allez, emballer. Tiens, fais-moi développer ça quand même, on sait jamais !. Commissaire, venez voir. Voilà, sans doute les intimes. Quatre. Eh ben, vous allez prendre les deux premiers.

Contrôle: Utilisez la souris pour interagir.



Remonter