TOUCHES:

Safari Voyage Aventure, Safari Voyage Aventure jeux, Jeux de Safari Voyage Aventure en ligne, Jeux de Safari Voyage Aventure gratuits en ligne

les grives Jeux juste là. Le loup solitaire le met au défi. C’était très rare Jeux les jours où je recevais pas une raclée. Elle ne m’a jamais aimé. Et mon frère non plus. Et mon père Jeux il lui a jamais tenu tête. Ici, avec vous, je me sens bien. Qui va là ? Y’a pas de danger. C’est el Balilla. Pablito, tu montes la garde. Ben, c’est toujours pareil Jeux ils ont attaqué la ferme de don Samuel Jeux et ils ont tué le gardien. Tous les oiseaux mangent le blé, mais c’est toujours le moineau qu’on accuse Jeux Celui qui a des couilles qui passe toute sa de vie à lutter pour qu’il y ait une justice Jeux et pourquoi, en fin de compte ? Pour finir comme ça ? On est devenu des fugitifs. Ça fait quatre jours qu’on ne dort pas. Hier, le Doroteo nous a dit Jeux qu’il y a gardes civils qui nous recherchent. Maintenant je comprends ce salopard. Qui ça ? Le Ceferino Jeux il devait me laisser cinq sacs de blé. Et tu sais ce qu’il m’a dit ? Qu’il me les donnait si je lui disais Jeux où tu te cachais. Quel salaud ! Il me déteste ce connard ! Depuis que les gardes civils ont tué son frère Jeux il s’est mis dans la tête que c’était nous qui avions fait le coup. Quand on venait ici avec don Ceferino Jeux on a rencontré les gardes civils. C’est vous qu’ils recherchaient. Ils ont dit que vous aviez volé des cochons chez don Martin. Bordel de Dieu ! Ils ont demandé à don Ceferino Jeux s’il savait quelque chose. Et ? Ils ont dit qu’il y aurait beaucoup d’argent Jeux pour celui qui vous dénoncerait. Je vais le planter. On y va. Rester un peu plus longtemps pour vous reposer, Balilla. Non. Les flics peuvent arriver d’un moment à l’autre. Tiens. Mechote, emporte ça. Faites attention. Atanasio. Et vous? Moi, quoi ? Pourquoi vous vivez seul ? Vous avez pas de famille ? Plus beaucoup. Ma femme et mes gosses Jeux ils ont été tués pendant la guerre. Moi, j’étais dans la montagne avec les chèvres Jeux tout d’un coup, j’ai entendu un bombardement. Je savais qu’il avait du se passer quelque chose Jeux alors je suis redescendu en courant au village. Quand je suis arrivé chez moi, je voulais mourir. Le seul qui a survécu c’est mon Tomas Jeux le plus grand Jeux il était sorti dans la rue pour combattre. J’ai tout perdu. Tout ce que j’aimais. Alors je suis venu vivre ici. Et je suis encore là, avec mon chagrin Jeux que je garde au fond de moi. Oh! mon Dieu Jeux ils les ont rattrapés ! Petit. Descends avec les chèvres, aujourd’hui. Moi, je vais rester ici je me sens Jeux pas très bien. Je vous apporte un peu de lait ? Non, non, ne m’apporte rien. J’ai pas d’appétit. Bon, alors à ce soir. Petit loup ! Petit loup ! Petit loup ! Atanasio! Vous devinerez jamais Jeux ce qui m’est arrivé ! Vous êtes brûlant. Oui. Vas chercher les herbes pour le froid et fais les bouillir. Allez. Faites qu’il guérisse bientôt Jeux je veux pas m’en aller d’ici. Vas-t’en, c’est pas pour toi ! Petit loup. Atanasio! Atanasio! Atanasio! M’sieur Jeux pourquoi vous êtes venu là ? J’avais trop chaud Jeux et ici il ya un peu d’air frais. Vous avez encore mal ? Oui. Petit Jeux je m’en vais.



Remonter