PUB





TOUCHES:

Restaurant De La Famille, Restaurant De La Famille jeux, Jeux de Restaurant De La Famille en ligne, Jeux de Restaurant De La Famille gratuits en ligne

l’éponge, et à vous laisser repartir à zéro. En échange, nous sollicitons votre aide afin de traduire ce terroriste en justice. C’est une proposition honnête. Mais j’en ai une meilleure. Voilà jeux je vous envoie vous faire foutre, et vous me laissez téléphoner. Eh bien, M. Anderson, vous me décevez. Vos méthodes fachos ne m’effraient pas. Je connais mes droits. Je veux téléphoner. Dites-moi, M. Anderson, à quoi bon téléphoner si vous ne pouvez pas parler ? Vous allez nous aider que vous le vouliez ou non. La ligne est sur écoute. Je serai bref. Ils t’ont appréhendé avant nous, mais ils t’ont sous-estimé. S’ils savaient ce que je sais, tu serais mort. Qu’est-ce que tu racontes ? Que m’arrive-t-il ? Tu es l’Élu, Neo. Tu m’as cherché pendant des années. Moi, j’ai passé ma vie à te chercher. Veux-tu toujours me rencontrer ? Oui. Va sous le pont, rue Adams. Monte. Pourquoi ? C’est primordial jeux pour se protéger. De quoi ? De toi. Enlève ta chemise. Arrête la voiture. Écoute, pile sèche. Je joue pas aux devinettes. Le principe est le suivant tu obéis ou tu déguerpis. Entendu. S’il te plaît, fais-moi confiance. Pourquoi ? Tu sais de quoi il retourne. Tu connais cette route. Tu sais où elle mène. Et tu ne veux pas y aller. Apoc, lumière ! Allonge-toi. Soulève ta chemise. C’est quoi ? Tu as un mouchard. Détends-toi. Amène-toi. Allez. Il se déplace. Saleté. Tu vas le perdre. Mais non. Écartez-vous ! Nom de Dieu, c’était vrai ! On est arrivés. Je vais te donner un conseil. Sois franc. Il en sait plus que tu ne crois. Enfin ! Bienvenue, Neo. Comme tu as dû le deviner, je suis Morpheus. Je suis très honoré. Non jeux tout l’honneur est pour moi. Je t’en prie, viens t’asseoir. Je suppose, que tu éprouves la même chose qu’Alice, dans le terrier du lapin. C’est un peu ça. Je le lis dans tes yeux. Tu as le regard d’un homme qui croit ce qu’il voit parce qu’il s’attend à se réveiller. On n’est pas loin de la vérité. Crois-tu au destin, Neo ? Non. Pourquoi pas ? J’aime savoir que je dirige ma vie. Je comprends très bien ce que tu veux dire. Sais-tu pourquoi tu es ici ? Tu sais quelque chose. Tu ne te l’expliques pas, mais tu le ressens. Tu as toujours ressenti que le monde ne tournait pas rond. C’est en toi, comme une écharde dans ton esprit. Ça te rend fou. C’est cela qui t’a mené jusqu’à moi. Sais-tu de quoi je parle ? De la Matrice. Veux-tu savoir ce que c’est ? La Matrice est omniprésente. Elle nous enveloppe, même dans cette pièce. Tu peux la voir de ta fenêtre, ou quand tu allumes la télévision. Tu sens sa présence quand tu pars travailler, quand tu vas à l’église, quand tu paies tes impôts. C’est le monde qu’ils ont mis devant tes yeux pour te cacher la vérité. Quelle vérité ? Tu es un esclave, Neo. Tu es né en captivité dans une prison que tu ne peux ni sentir, ni toucher. Une prison pour ton esprit. Malheureusement, il est impossible de te définir la Matrice. Tu devras la percer à jour. C’est ta dernière opportunité. Tu ne pourras pas rebrousser chemin. Si tu choisis la bleue, tout s’arrête. Tu te réveilles dans ton lit et tu crois ce que bon te semble.



Remonter