PUB







TOUCHES:

Rapide Une Vision Claire Ii, Rapide Une Vision Claire Ii jeux, Jeux de Rapide Une Vision Claire Ii en ligne, Jeux de Rapide Une Vision Claire Ii gratuits en ligne

Ce défi, je l’ai relevé. Depuis mois, je travaille le jour, et la nuit je pense. Ce matin, dans mon restaurant remis à neuf, j’ai pensé : cette femme audacieuse, tu vas l’écraser. M’écraser ‘? Oui. Comment? Comme une punaise. Ça, c’est gentil. Vous êtes poli, un vrai gentleman ! Et puis ? ♪ ai regardé autour de moi. Les murs peints, les tables dressées, …les fleurs dans les vases. Un tournebroche réglé comme un chronomètre. …et les casseroles de cuivre qui faisaient le gari sur le mur. Si bien qu’en me promenant, je faisais des éclipses. Puis, j’ai regardé le chef en costume de cuisinier. Tenant broche et Iardoire. Et j’ai dû reconnaître : voilà un chef qui a de l’allure. Vous avez engagé un chef ? Je me regarde dans une glace. Et à ce moment-là, j’ai pensé : Cigalon, te voilà réveillé d’un long sommeil, …rajeuni de ans. Et ce triomphe, à qui le dois-tu ‘? Au défi de ta voisine. Et tu vas écraser cette voisine ? Non ! Pourquoi ? Tu ne peux pas. Pauvre, pauvre enfant ! Je ne veux pas t’écraser.. …parce que je dois te remercier. Oui, Mme Toffi, je vous remercie ! Je vous remercie ! A votre service. Vous avez peut-être un joli restaurant, …mais vous verrez mon auberge. Fantaisie, écurie, saucisson d’âne, non… Je vous remercie mais encore… Encore quoi ? Tenez-vous bien et ne pleurez pas. Je vais vous faire une offre extraordinaire. …parce que je suis bon. Faites-vous plaisir. C’est à vous que je ferai plaisir. Virginie, je vous épouse. Elle rit. Ah non, dites, vous êtes fou ! Ah, peut-être, peut-être. Sérieusement ? Sérieusement et raisonnablement. Asseyez-vous. Envisageons les avantages de la combinaison. La gargote devient une annexe. Elle abritera jambons, saucissons et conserves. , tables pour les chauffeurs des grandes dames, …le personnel, les parapluies, les oiseaux… On triomphera dans ce restaurant que je vous dois. On est faits l’un pour l’autre, on se complétera à merveille. Je ferai les menus. Moi, les pluches. L’accueil. Le parquet. Je ferai la conversation. Moi, la vaisselle. Ce sera le couple idéal ! ♪ en ai parlé à ma sœur, elle est ravie. Dans le fond, elle vous aime bien. Mais moi aussi, Virginie, je vous aime bien. Première nouvelle. Pas première nouvelle. Rappelez-vous cette jeune blanchisseuse. …qui venait chercher dans un grand hôtel.. …les habits de cuisine pour nous les rendre immaculés. Un jour, un jeune rôtisseur.. …l’invita à passer une journée à la campagne. Elle refusa catégoriquement. C’est mon plus joli souvenir d’amour. Virginie, donnez-moi votre main ! Non. Non ‘? Non. Vous ne voulez pas m’épouser ? De tout mon cœur. Venez voir mon restaurant. Non, maintenant, c’est à moi de parler. Vous avez cru peut-être que je plaisantais. Peu importe, je ne veux plus me marier. Des hommes, j’en ai assez ! ♪ ai été mariée fois et demie. Et demie ? ♪ ai eu maris et une faiblesse. Mes maris m’ont pris mes sous et ma faiblesse, mes meubles. Je connais les hommes ! Vous me comparez, moi… Oui et je vous trouve pire que les autres. Vous, en plus, vous êtes fou. Je suis fou ? Fou ! Vous êtes folle ?



Remonter