TOUCHES:

Rallye pointer, Rallye pointer jeux, Jeux de Rallye pointer en ligne, Jeux de Rallye pointer gratuits en ligne

Comment le pourrais-je ? Tu veux me rencontrer pour bavarder. Franchement, je crains les sentiments que ça pourrait remuer. Il faudrait que tu attendes. Je termine mon nouveau roman. Je ne peux pas risquer d’être émotionnellement perturbé. Content que tu aimes mes livres. Ils s’adressent plutôt aux adultes. Quelle heure est-il ? Pourquoi refuser de voir Christopher ? On est au milieu de la nuit. Il lui a fallu beaucoup de courage pour vous écrire. Il a besoin de régler des questions. J’ai juste dit qu’une autre fois Jeux “Risquer d’être émotionnellement perturbé” ! Il n’a que seize ans ! C’est à lui que j’ai écrit, pas à vous. J’ai trouvé la lettre. Il ne la cachait pas. C’était mal dit. Vous vouliez faire quelque chose pour nous. Vous avez oublié ? Je n’ai pas oublié. Je le verrai quand il voudra. C’était qui ? Une lectrice. À cette heure ? Le dernier livre Jeux elle ne comprenait pas un passage. Elle paraissait un peu perturbée. J’ai une question. Il y a un chapitre dans Hiver où l’homme porte un enfant sur ses épaules. C’est moi ? Si c’est toi ? J’ai toujours pensé que c’était moi. Il a le garçon sur les épaules, il le tient par les jambes Jeux J’ai une fille. C’est une manière habituelle de porter un enfant. C’est juste votre belle-fille. Comment tu le sais ? Je l’ai lu quelque part. Tu disais que tu écrivais. Un peu. Alors tu dois comprendre que quand on écrit, les idées viennent de toutes sortes de sources. Certaines viennent de l’expérience, d’autres naissent de l’imagination. Ce n’est pas toujours facile de faire la différence. Mon psychologue scolaire dit que j’ai une fixation sur vous. Ce qu’on a vécu, toi et moi, ce jour-là, sortait de l’ordinaire. C’est une expérience qui laisse des cicatrices, des cicatrices permanentes. Et avec le temps, tu te mettras peut-être à y penser autrement. La mémoire nous joue des tours. Ça paraît un peu injuste. Injuste ? Regardez votre succès. À côté de maman. Ça n’a rien à voir. Il m’a fallu des années pour surmonter cet accident. J’ai très mal vécu ça. J’ai touché le fond. Et puis, j’en suis sorti. Les livres d’avant étaient moins bons. Je suis écrivain. C’est mon métier. J’écris des livres. À chaque livre, j’espère m’améliorer. C’est tout. Nous n’allons rien gagner à remuer tout ça. Ça remonte à des années. Pardon ! Vous pouvez me les signer ? Salut. Je vous conduis au garde-meuble. Où on met ton prix ? N’importe où. Ne fais pas comme si tu t’en fichais. Alors, où ? Sur la cheminée. Bon choix. Qui n’a pas fermé la fenêtre ? Voilà une question futile. Elle a pu s’ouvrir toute seule. Sérieusement ! Ce n’est pas moi. Le dernier qui sort doit la fermer. Bon, c’est peut-être moi. Je suis le pécheur. Ce n’est pas un péché. C’est peut-être un petit fantôme. Je déteste trouver la fenêtre ouverte en rentrant. Ça m’angoisse. Je crois que ça y est, la fin se met en place. Alors, quelle réponse à la grande question : va-t-il revenir ? Oui. Aucune autre possibilité ne tient la route. Tu n’aimes pas. Mais si. Je sens que non. Franchement, ça paraît un petit peu Jeux faible.



Remonter