PUB





TOUCHES:

Pryon Zéro 2015, Pryon Zéro 2015 jeux, Jeux de Pryon Zéro 2015 en ligne, Jeux de Pryon Zéro 2015 gratuits en ligne

Loin de là. Mais que puisje faire? Que pouvezvous faire? Vous êtes Dieu. Seulement en général. Je n’entre pas dans les détails. Alors, tout ce qui nous arrive jeux Arrive. Tiens, j’ai changé la lame. Vous voulez dire qu’il n’y a pas de plan, pas de projet qui guide nos destinées? Beaucoup de chance. Juste de la chance? Metsy un peu de papier toilette. Je vais t’en chercher un bout. Vous ne contrôlez pas nos vies? Je vous ai donné le monde entier. Tout dépend de vous. Nous avons besoin d’aide. Je vous ai fait nombreux. Tiens. Avec vos pouvoirs, vous pourriez résoudre tant de problèmes. Ne le mouille pas. Vous êtes sûr? Si je suis sûr? Le Grand Canyon, il est pas mal, non? Enfin, pourquoi ne réglezvous pas tous nos problèmes? Faites quelques miracles. Je n’en fais pas. Trop tapeàl’œil. Ils bouleversent l’équilibre naturel. Pas de miracles? Je m’en doutais. Seulement de temps en temps, pour ne pas me rouiller. Le dernier miracle que j’ai fait était en , pour les Mets. Avant ça, il faut remonter à la Mer Rouge. Magnifique. Sans vouloir vous vexer, je ne crois pas en la Mer Rouge, ni qu’il ait fallu six jours pour créer le monde. Tu as raison. Ah bon? Pour être honnête, j’y ai pensé pendant cinq jours et tout accompli en un. Je travaille mieux sous pression. Un jour pour créer le monde? Et le soleil. Il me fallait de la lumière. Tu dois te rappeler que mes jours sont différents des vôtres. Quelle est leur durée? Quand je me suis levé ce matin, Sigmund Freud était toujours étudiant. Si vous vous intéressez tant à nous jeux Oui? Comment pouvezvous tolérer que tant de gens souffrent? Comment puisje tolérer la souffrance? Oui. Je ne la tolère pas. C’est vous qui la tolérez. Vous êtes libres de tout choisir. Choisir? Comment ça? De vous aimer, de vous chérir, de vous entraider ou de vous entretuer. Au fait, on dit “tuer”, pas “buter”. Si je voulais dire “buter”, j’aurais écrit: “Tu ne buteras point.” Vous trafiquez drôlement les mots. Et vous embourbez le ciel. Je baisse les yeux, et c’est fou la saleté que je vois. Vous changez les rivières en toilettes et tuez mes poissons. Tu veux un miracle? Crée un poisson à partir de rien. Tu pourras pas. Seul Dieu peut créer un arbre, tu crois? Essaie de créer un maquereau. Quand le dernier sera mort, il n’y en aura plus. Dégagez, les poissons. Au revoir, le ciel. A plus, le monde. Terminé. Mais vous avez dit que tout irait bien. Non, que vous deviez le faire marcher. Vous vous en fichez. Ce n’est pas vrai. Faites quelque chose, alors. C’est fait, la balle est dans ton camp. Je ne vois pas de balle. Je t’ai donné une bouche, non? Dis aux gens ce que je ressens, ce que j’ai dit. Comment? Comment estu devenu sousdirecteur? Tu n’as jamais entendu parler de journaux, de journalistes? Je t’ai offert une exclusivité. Bien. Comment convaincre les gens que je vous ai vu? Que vous existez? C’est simple. Montreleur ça. DlEU Votre carte? Non, la carte de Dieu. La carte de Dieu? Regardezla. C’est ce que je fais. Vous savez où je l’ai eue? Dans un magasin de cadeaux? Dieu me l’a donnée. C’est vrai?



Remonter