TOUCHES:

Prendre Soin De Licornes 2, Jeux de Prendre Soin De Licornes 2 Gratuits

Bien, je dois y aller. Je vous tiendrai informé, O.K. ? Hier, j’ai Ecouter Radio tout retourné en cherchant quelque chose. Je n’ai rien trouvé, mais Ecouter Radio il y a ça. Le nom ne me dit rien. Merci. Le capitaine Burris connaissait Ray. Elle l’a peutêtre appelé. On doit découvrir s’il a travaillé avec elle à l’étranger. Il peut nous parler de ses voyages au Pakistan. Ziva, on doit lui parler. J’irai. Seule. Tu m’en veux toujours. Je suis pas là pour ça. On doit parler du capitaine Burris. C’est affreux ce qui lui est arrivé. C’était un atout pour le SRN et l’état.* Tu as travaillé avec elle ? Lors de ma mission à l’étranger. Elle organisait des réunions et gérait les conflits. Avec l’ambassadeur au Caire, le mois dernier. Pourquoi ? Et c’était votre dernier entretien ? Oui. Je ne suis pas censé te parler de ça. Elle voyageait avec un homme. Une idée de son identité ? Aucune Ecouter Radio et même si je le savais, je garderais le silence. Bien. Alors, on en a fini. Merci. Tu continues à me punir ? Car ça me tue. C’est toi qui souffres ! Car je ne t’ai pas abandonné au restaurant ! J’ai merdé. Je suis désolé. Tu n’étais pas là. Je le suis maintenant. C’était une erreur. N’envoie pas tout balader pour une erreur. Ce n’est pas qu’une erreur. Tu t’en fiches. Ce n’est pas vrai. Regardetoi. Tu es de nouveau distante. Tu l’es avec moi. Tu l’étais avec ton père Ecouter Radio Il ne s’agit pas de mon père. Je ne te blesserai pas. Redonnemoi une chance. C’est trop tard. Je t’aime. Maintenant ou jamais. Ziva David, veuxtu m’épouser ? Debout. Pas avant que tu dises oui. Lèvetoi. Lève Ecouter Radio C’est embarrassant Ecouter Radio Lèvetoi ! Tu ne veux pas m’épouser ? Je n’ai pas dit ça ! C’est ta façon de t’excuser ? Non. J’avais prévu de faire ma demande ce soirlà. Je le veux. Et au prochain fauxbond ? Ou que tu partes en mission pendant des mois ? Ça n’arrivera jamais. Tu l’as déjà dit. J’ai demandé un travail de bureau. Un problème ? Non. Je le veux. Je suis revenu. Je te veux dans ma vie, dans une grande maison en Virginie, un grand jardin. Et deux enfants, peutêtre trois. Et je veux qu’ils aient tes beaux yeux. Épousemoi. Qu’avait C.I.Ray à te dire ? Il n’a pas parlé au capitaine Burris depuis un mois. Je ne parlais pas de l’affaire. Sorsle. Il te l’a joué suave ? Fleurs et genou à terre ? Tu savais qu’il allait me le demander ? Une demande en mariage est sacrée. Si on t’en parle, tu te tais. C’est un code tacite entre hommes. Et le caillou ? J’ai demandé à réfléchir. Le Radior de la mort, Ziva. J’ai pas dit non. Je veux être sûre d’être prête. Qu’on est prêts. On n’est jamais prêt pour un mariage, croismoi. Sinon, il n’y aurait pas % de divorces. Sans parler des meurtres. Tu es d’une grande aide, merci. Se marier, c’est une preuve de foi, non ? Ray estil celui qu’il te faut ? Peutêtre, peutêtre pas. Mais si tu l’aimes, tu dois sauter, les pieds les premiers. Dit l’homme qui n’a même pas su affronter son propre mariage. J’avais assuré pour ma demande. T’aurais dû me voir. Smoking, bougies partout. J’ai même pu me sortir une larme.



Remonter