PUB





TOUCHES:

Jeux de Super Sofia Le Premier Clou Spa en ligne, Le meilleur et le beau jeu gratuits en ligne

On te l’inscrira. T’es pas fou D’accord, on l’inscrit. J’ai fait le nécessaire. Ne te frappe pas. Merci. Tu te sauves ? Et tes bagages ? Mes copines y pensent. Je change de wagon. Attrape ça. Pourquoi tant de soldats ? lls cantonnaient ici. Le patron les tolérait. A cause de nous, ils s’en vont. Comment sais-tu ça ? Celui-là, c’est un copain. Ce soir, j’ai rendez-vous avec lui. Tu te dépêches ? Je m’installe. Quarante jours c’est long. C’est la caserne pour nous aussi. Quel parfum dans les dortoirs ! Heureusement que les soldats me plaisent. A l’odeur, je dis le numéro du régiment. Comment te nommes-tu ? On m’appelle Argentina. Et ton fiancé. Où est-il ? II travaille dans la ferme voisine. Je l’épouserai pour ne plus le quitter. J’ai peur, Anna, de ne pas tenir. Je travaillerai pour deux, Gabriella. On a trop besoin de riz à la maison. Choisis vite une place. Sinon nous sommes fichues. Elle est humide cette paille. Que font-elles celles-là ? Elles remplissent leurs paillasses. Nous avons le temps. Je n’aurai pas cette corvée. J’ai mon matelas en laine. Bonjour, mes belles. Combien de tour de poitrine ? La vie est mortelle en caserne, pas en temps de guerre mais en temps de paix. Sergent Marco Galli. Ici, on est mieux. C’est comme un wagon-lit ! Dessus ou dessous ? Non, dessus. Moi, je préférerais dessous. Tes plaisanteries sont très raffinées. Mettez-vous donc ici. Pourquoi pas ? Toi, Francesca, reste là. Ici, il n’y a qu’une place. Un mouchoir parfumé ! Qu’est-ce qu’il enveloppe ? Des bonbons ? C’est à moi. Tu as des dragées en souvenir de ton fiancé. Les dragées et l’armée ne vont pas ensemble. C’est un fiancé-soldat, c’est un fou. Vous mangerez quoi ? Vos gains à la loterie ? Allez, aidez-moi. En deux secondes je déménage. Et je vous laisse les punaises. Quoi ? Punaises. Merci beaucoup. Tu as peur ? J’aime assez dormir seule. Question d’habitude. J’ai dix ans de pratique au front et en caserne. Je n’espère plus dormir. Mes pensées m’en empêchent. Je serai de la classe demain ou après-demain. Tu es de quel coin ? De Lombardie.



Remonter