PUB





TOUCHES:

Power Rangers De Baseball, Power Rangers De Baseball jeux, Jeux de Power Rangers De Baseball en ligne, Jeux de Power Rangers De Baseball gratuits en ligne

Seulement après Jeux t’as un méchant bout de tôle. Tu connais la tôle ondulée ? Pour couvrir les baraques. Chez nous, oui. Ici, c’est la mauvaise route. C’est le vent qui ride les chemins comme une vieille femme. Ça fait vibrer les châssis à tout démolir. La nitro, elle va péter ? Pas si tu fonces. À miles, tu voles sur les bosses. Mais il faut garder la vitesse. Au dessous de , tu vibres. Et pfft ! Fini. Y en a long ? Une vingtaine de miles. Tiens, voilà le corral. Au milieu, la pompe . Les Américains ont cimenté devant. Mais même là, tu peux pas ralentir. Tu aurais pas le temps de te relancer. Il faut garder ton maximum. Et si on fait ça au ralenti ? Ça suffirait pas, il faudrait pas dépasser Jeux le miles. D’accord, allonsy au pas. Tu rigoles, non ? T’en aurais au moins pour heures. Après le petit pont, tu accélères à miles. Jeux Jeux Jeux Voilà le corral. Tu y es. Colletoi bien la musique dans l’oreille, et n’en bouge plus. Bruits métalliques Tu as entendu ? C’est rien. Tu es sûr ? Parle pas de malheur. Si le moulin nous lâche maintenant Jeux on est morts. Allez, c’est l’heure. Ah non ! Laissemoi finir ma sèche Tu la finiras en route. J’aime pas en conduisant. On sent pas le goût. Bimba : Ça va ? Ça va. On redescend. Mets la gomme ! Le pied au plancher, qu’on ait un peu d’élan ! Luigi : Tu y vois ? Oui. Profite du ciment pour ralentir. Si on y arrive. On y arrivera pas, je te le dis ! L’écriteau, on approche. C’est le moment ! Tu crois pas que Jeux Non ! minutes si tu fonces. Faut pas que ça saute. Touche du bois. J’en ai plein les pognes. Grouille, passe la e. Mets la gomme ! Bourre ! Plus que mètres. Mais vasy donc ! Les gaz, bon dieu ! T’es pas fou, non ? Maintenant c’est foutu ! Qu’estce qui t’a pris ? Cette bagnole n’a rien dans le ventre ! C’est un veau. C’est pas normal. Un camion tout neuf, ça doit avancer. Il y peutêtre un limitateur. Les Américains ont tellement peur qu’on abîme leur camelote. Si c’est ça Jeux ils en entendront causer, moi je te le dis. C’est sûrement ça. Ça peut pas être autre chose.



Remonter