PUB





TOUCHES:

Passage Rapide Football, Passage Rapide Football jeux, Jeux de Passage Rapide Football en ligne, Jeux de Passage Rapide Football gratuits en ligne

enchaînéscomme des esclaves,alors que Forrestet ses sbires avides de pouvoirmanieraient le fouet.Que lui estil arrivé ?II a changé.Quand je l’ai épousé,il incarnait ce pays,autant que Lincoln luimême.J’aime notre pays.Quand je rentrais d’Europe,j’avais le sentiment de vivredans le pays de la liberté.En épousant Robert,j’avais l’impressiond’entrer dans cette histoire.Il était courageux,noble et immortel.J’étais si fière.Mais il a changé.Pas brutalement, petit à petit.Pas par amertume ni déception.Il avait toujoursconnu la gloire.Il avait les larmes aux yeux,sa voix se brisaitquand il parlait au peuple.Peutêtre aimaitil les gens.Mais il les croyait incapablesde penser par euxmêmes.Ou peutêtre étaitil insatiableet voulaitil plus de pouvoir.Je ne sais pas.Il enviait les dictateurset pensait que les démocratiesallaient bientôt disparaître.Quand il a changé,mon amour a changé, lui aussi.Je me souviens du jouroù en le regardant,j’ai tremblé de peur en voyantce changement sur son visage.Haineux, arrogant et cruel.Le visage d’un hommequi ne croit plus en Dieu.Uniquement en lui.Il m’a prise dans ses braset j’ai su qu’il ne voulait plusune épouse,mais des fils.Son regard m’accusaitd’être une pauvre créaturequi ne pouvait lui en donner.Ma peurs’est transformée en pitié.J’ai cru qu’il suivaitle chemin de sa mère.Que c’était à cause de la folie.Toutes ces chosesqu’il disait,sa haine de la démocratie,son incroyable ambition.Mais il n’était pas fou jeuxC’était moi qui risquaisde devenir folle.Le jour du drame,j’ai volé ses cléset j’ai ouvert l’armoire.J’ai su que Robert Forrestavait trahi son pays.Je suis partie à cheval,pour réfléchir.J’ai chevauché jusqu’à l’orage.Je me suis réfugiéechez sa mère.J’ai reçu le coup de téléphone.J’avais vu l’état du pont.J’y suis retournéeaprès l’orage.Soudain,j’ai su qu’il fallait agir.Les soldats de Forrestattendaient ses ordres.Il allait les rassembler.J’ai regardé le pont.Je me suis dit calmement:”II va passer par là et se tuersi je ne le préviens pas.”Mais je ne l’ai pas prévenu,car j’ai penséque cette mort propreétait la meilleure des finspour Robert Forrest.Debout à côté du pont, j’ai prié:”Qu’il meure avant de détruireceux qui avaient foi en lui,comme il m’a détruite.”Un peu plus tard,on m’a apporté son corps.Il est entre vos mainsdésormais.Rendezmoi un service.Je vais me dénoncer.Aidezmoi à dire la véritéau monde entier.Pour détruire la foi des gensen leur héros ?Ce n’était pas leur héros,c’était leur ennemi.Ils verront ce que leurs ennemispeuvent faire à leurs héros.Ils seront anéantis.Ce ne sont pas des enfants.Ils se conduisent comme telss’ils sont effrayés ou perdus,mais intérieurement,ils n’ont pas peur.Ils veulent connaître la vérité.Vous ne pouvez pas leur mentir.Moi non plus.Faites ce qui vous semble juste.J’ai confiance.Je vous aiderai de mon mieux.La clé est dehors.Il ne marche pas.Kerndon a coupé la ligne.C’est la seule sortie ?Ecrivez cette histoire, Steve.Dites la vérité.Eteignez les phares.LA VÉRITÉ SUR ROBERT FORRESTELLE EST MORTE POUR SA PATRIECHRISTINE FORRESTSA VIE



Remonter