PUB





TOUCHES:

Paparazzi Précipiter, Paparazzi Précipiter jeux, Jeux de Paparazzi Précipiter en ligne, Jeux de Paparazzi Précipiter gratuits en ligne

Paparazzi Précipiter Alors vous étiez à l’ouvrage, ce matin? Dur. Rude besogne. Braves garçons. Qu’astu, Dodger? Deux portefeuilles. Garnis? Pas mal. Dodge. Je ne sais pas. Eh bien, ils pourraient être plus lourds, mais ils sont tout neufs et d’un bon travail. C’est un habile ouvrier, n’estce pas, Oliver? Certainement, monsieur. Et toi, Charley, qu’estce que tu as, mon ami? Des mouchoirs. Des mouchoirs? Ce sont des bons. Très bons. Tu ne les as pas bien marqués. Il faudra ôter les marques avec une aiguille. Et nous jeux Nous lui apprendrons. N’estce pas, Oliver? Vous décidez. Tu aimerais le faire aussi bien que Charley Bates, n’estce pas? De tout mon c?ur, monsieur, si vous m’apprenez. Il est si innocent! Et maintenant, les garçons, le jeu. Nous allons montrer à Oliver comment faire des mouchoirs de poche. Tu as envie de jouer, n’estce pas? Oui, monsieur. Tu as l’heure, camarade? Il est jeux heures. Alors on s’amuse, hein, Fagin? Comme d’habitude, ma chère. Il est nouveau? Qui estce? Je vous présente Oliver. Oliver, voici nos bonnes amies Bet et Nancy. Tu devrais suivre son exemple, Dodger. Il sait vivre. Un vrai gentleman. Nous avons l’estomac glacé. Comme d’habitude, ma chère. Charley. Viens, Oliver. Assiedstoi. Ou tu as peur d’être avec nous? Il faut te méfier d’eux, Oliver. Ils t’enverront dé jeux Démarquer les mouchoirs. C’est ce que nous lui apprenions, n’estce pas, Oliver? Oui, monsieur. “Oui, monsieur”? Saistu seulement à qui tu parles? Ta mère saitelle que tu es ici? Je n’ai pas de mère. Je suis orphelin. Tu es en bonne compagnie. Allons, Oliver, Je vais t’apprendre. Ça s’appelle Spec ou Spéculation. Trois cartes chacun, et puis celle qu’on tourne est la carte maîtresse. C’est un genre de vie agréable, n’estce pas, mon petit? Quand pourraije sortir, monsieur? Bientôt. Voyons jeux Voyons voir ce que tu as appris. Ça t’amuserait? Oh, oui, monsieur. Tâche de le prendre jeux sans que je m’en aperçoive. Estce fait? Tu es fort habile, mon petit. Je n’ai jamais vu un garçon plus habile. Voici un shilling pour la peine. Charley et Dodger seront tes modèles. Surtout Dodger, mon petit. Ce sera un grand homme, et toi aussi. Si tu continues de la sorte, tu deviendras le plus grand homme de l’époque. Merci beaucoup, monsieur. De belles pommes blanches. Achetez vos pommes. Les plus gros choux en ville. Allez. Tu veux dire celle avec la grosse monture? Trop chère. Voleur! Votre mouchoir, monsieur. Arrêtez. Au voleur! Arrêtez! Au voleur! Au voleur! Attrapezle! Arrêtezle! Arrêtez ce gosse! Au voleur! Arrêtez! Au voleur! Au voleur! Arrêtezle! Arrêtezle! Attention. Au voleur! Là! Par là. Par ici! Arrêtez. Au voleur! Arrêtez! Au voleur! Ton nom? Donnezlui un peu d’air. Il est mort de peur. Où est le monsieur? Le voici. Estce là le garçon? Je le crains. Quel drôle d’homme. “Ll le craint”! Pauvre garçon, il est blessé. Oui, c’est moi, monsieur. Il m’a drôlement fait mal avec ses dents. Mais je l’ai arrêté. Allons, debout! Ce n’est pas moi, monsieur. Bien sûr que non. Ce n’est jamais eux. Debout. Ne lui faites pas mal. Oh, non, on ne leur fait pas de mal.



Remonter